Left Right
scrollTop top

Netflix continue son combat contre le partage de comptes mais tient à rassurer ses abonnés


© Isopix

Reed Hastings, co-PDG et co-fondateur de Netflix, a donné plus d’explications sur les plans visant à réprimer le partage (déjà interdit, en théorie) de comptes. Il a promis de ne pas mettre en place des méthodes agressives.

‘Nous allons tester beaucoup de choses, mais nous ne déploierons jamais quelque chose semblable à un « serrage de vis » pour nos abonnés’, a déclaré Reed Hastings, lors d’une interview accorée à Variety au sujet des finances du premier trimestre 2021. ‘Il faut que ces mesures aient un sens pour les consommateurs, afin qu’ils les comprennent’

Pour l’instant, Netflix ne fait pas d’efforts particuliers pour empêcher les gens de partager leur mot de passe et d’ainsi diviser les frais d’abonnement. Dans ses conditions d’utilisation, la plateforme indique pourtant qu’il est interdit de partager son compte avec une personne extérieure à son foyer. Des études montrent que plus de la moitié des abonnés ont tout de même recours à cette pratique. Ce qui coûte des milliards à Netflix chaque année.

Malgré ces pertes, le service de streaming n’avait, jusqu’à présent, jamais manifesté une vive opposition à l’égard de cette pratique. Ses têtes pensantes supposaient que de nombreuses personnes qui découvrent Netflix grâce à un ami s’abonnent plus tard elles-mêmes. Un tendance qui aurait d’ailleurs été corroborée par des données internes.

Test mondial

Le mois dernier, Netflix a pourtant lancé un test auprès d’un certain nombre d’utilisateurs à travers le monde. Ceux-ci reçoivent un message d’avertissement en allumant leur plateforme: ‘Si vous ne vivez pas avec le propriétaire de ce compte, vous devez avoir votre propre compte pour continuer à regarder’.

Plusieurs possibilités sont alors proposées: confirmer qu’on est dans son bon droit grâce à un code envoyé par SMS ou par mail au propriétaire du compte, lancer une version d’essai gratuite de 30 jours ou… remettre cette vérification à plus tard. Mais si vous choisissez cette dernière option, le message d’avertissement finira par réapparaître sur votre écran à un moment donné.

Greg Peters, directeur de l’exploitation et chef de produit de Netflix, a déclaré que les résultats de ce test seront bientôt analysés. Sur cette base, les dirigeants, se disant à l’écoute de leurs abonnés, examineront quel est le modèle idéal à mettre en œuvre à l’avenir.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…