Left Right
scrollTop top

Opération périlleuse ce 24 novembre: la NASA va essayer de dévier la trajectoire d’un double astéroïde


© ESA

Nous ne sommes pas dans un film de sciences-fiction avec Bruce Willis mais bien dans la réalité. Le 24 novembre, la NASA va envoyer une fusée sur un double astéroïde pour tenter de le faire dévier de sa trajectoire. Du moins c’est ce qu’elle espère.

La mission DART (fléchette en anglais) s’envolera à bord d’une fusée Falcon9 de SpaceX, le 23 novembre prochain. Ce n’est que 10 mois plus tard que la fusée frappera sa double cible, Didymos et Dimorphos (une lune qui gravite autour), de respectivement 780 et 160 mètres de long.

La fusée frappera Dimorphos à quelque 24.000 km/heure. Un satellite qui accompagnera la fusée sera alors chargé d’étudier la réaction des deux corps célestes. Des observations de télescopes terrestres ont permis de savoir que Dimorphos faisait le tour de Didymos en 11 heures et 55 minutes. La période sera à nouveau mesurée par ces mêmes télescopes.

Ces observations permettront aux scientifiques de savoir quelle force nous devrons employer si un tel astéroïde venait à percuter la Terre. N’est-ce pas une expérience dangereuse de faire bouger un astéroïde de sa trajectoire ? « C’est une expérience très sûre », estime Andy Cheng, de l’université Johns Hopkins, qui collabore avec la NASA sur cette mission. Les deux objets sont situés à quelque 11 millions de kilomètres, et puis l’influence sur la relation gravitationnelle entre Didymos et le Soleil ne sera que minime et même pas quantifiable.

Le coût total de la mission est estimé à 330 millions de dollars.

23.000

La dernière fois qu’un astéroïde a touché la Terre ? Nous sommes bombardés d’objets en tous genres, explique la NASA. Mais notre atmosphère en vient souvent à bout avant l’impact. La dernière fois qu’un corps céleste a touché la Terre, c’était en 2013, en Sibérie, mais la collision fut sans réel impact. À plus long terme, c’est très compliqué à savoir, car l’érosion des sols ne permet pas vraiment de le savoir avec certitude.

On estime à 23.000 le nombre d’astéroïdes proches de la Terre. Le plus dangereux d’entre eux est sans doute Bennu, un corps céleste de 500 mètres de diamètre. D’ici 2300, il a 0,057% de chances de nous percuter.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…