Les chiffres ne mentent jamais: voici les plus gros vendeurs de l’histoire du rap FR et US

Les chiffres ne mentent jamais: voici les plus gros vendeurs de l’histoire du rap FR et US

L’histoire du rap est longue, tumultueuse et marquée par des dizaines d’albums et morceaux devenus cultes. Mais qui sont les artistes qui ont le plus marqué le public? Qui sont les meilleurs vendeurs? Un journalistes français a voulu répondre à cette question en compilant tous les chiffres à sa disposition, voici donc les plus gros vendeurs de disque de l’histoire du rap, en France et aux États-Unis. 

Mais qui sont les plus gros vendeurs de l’histoire du rap? Question difficile à laquelle le journaliste français Stéphane Fortems, rédacteur en chef chez Le Rap en France, a voulu répondre. Pour ce faire, il a rassemblé tous les chiffres à sa disposition: données de la RIAA (Recording Industry Association of America), de Nielsen Soundscan (source des ventes de Billboard), des articles de presse et de Wikipédia.

Grâce à tous ces chiffres, il a pu établir un graphique avec l’évolution des ventes au fil des années. Une évolution qui contient quelques approximations vu que certains chiffres sont tout simplement inaccessibles et parce qu’elle ne prend pas en compte les ventes de singles, des albums live et de best-of.

Des Beastie Boys à Eminem

Aux USA, l’histoire commence à la fin des années 80. À cette époque ce sont les Beastie Boys qui dominent le game rapidement dépassés par MC Hammer et son célèbre U can’t touch this. Ensuite, la guerre West Coast vs East Coast commence. 2Pac prend très vite la tête du classement, suivi par Notorious B.I.G tandis que Dr Dre, Jay-Z et Snoop Dogg montent tout doucement le classement, représentant ainsi la West Coast.

Mais au début des années 2000 tout cela est bouleversé par l’arrivée d’Eminem qui prend rapidement la tête du classement en 2010 et qui ne la quittera plus. Évidemment, on retrouve des artistes bien connus dans le classement: 50 Cent, Drake, Outkast, Nas, Ice Cube et bien sûr Kanye West. Le rappeur de Détroit Eminem est donc le maître actuel du rap game américain et vu l’avance qu’il a, il risque d’être assis très longtemps sur son trône. N’est pas “Rap God” qui veut.

De NTM à Jul

En France, l’histoire commence un peu plus tard, à la fin des années 90. À cette époque, un groupe parisien domine la musique urbaine: le Suprême NTM composé de Joey Starr et Kool Shen. Le duo n’a pas vraiment eu le temps de profiter de sa place puisqu’ils sont directement dépassés l’année suivante par Doc Gyneco qui avait marqué le public avec son album devenu culte Première Consultation.

Mais c’est finalement le groupe marseillais Iam qui entrera dans le 21ème siècle au top des ventes. 2 ans plus tard, passage de flambeau avec la légende MC Solaar qui prend la tête du classement et qui en la quittera plus jamais. Il reste à l’heure actuelle le rappeur ayant vendu le plus de disques de l’histoire du rap français. Personne n’est parvenu à le détrôner, que ce soit Booba, Jul, Sniper, Rhoff, Soprano et même Maître Gims. Même PNL est en bas du classement. Bienvenu dans le…Da Vinci Claude. Tulutututu.

Articles sponsorisés