La première superhéroïne musulmane Marvel va avoir droit à sa série Disney +

Marvel

Vendredi, la D23 a enchaîné les annonces de séries et films produits par Disney+, la plateforme qui risque de donner du fil à retordre à Netflix. Parmi elles, l’adaptation de Miss Marvel, première superhéroïne musulmane de l’univers qui regroupe Captain America, Iron Man et Thor, a retenu notre attention.

Miss Marvel avait déjà poussé un vent d’inclusivité à sa sortie sous forme de comics. Jeune étudiante de 16 ans, la vie de Kamala Khan prend un tournant le jour où elle est exposée à une étrange brume qui la dote de pouvoirs tels que la capacité de changer son apparence, étendre son corps ou s’auto-guérir. Fan de Carol Danvers, ex-Miss Marvel devenue Captain Marvel, elle décide de prendre son alias et de partir combattre le crime.

Son personnage a été créé il y a seulement 5 ans, alors que certains la critiquaient en disant que toute cette histoire n’était qu’une volonté marketing de diversité de la part de Marvel qui ne durerait pas. Sauf que vendredi, on a appris qu’elle serait non seulement incluse dans le Marvel Cinematic Universe, mais aussi qu’elle aurait droit à sa propre série.

Un personnage au succès populaire et critique

Dans les comics, le sujet de l’Islam est traité d’une telle manière que la communauté musulmane fan de super-héros a salué le scénario et le traitement de leur religion à de multiples reprises. Pour cause: la créatrice, Sana Amanat, s’inspire de son propre entourage pour faire un portrait fidèle de Kamala Khan.

Fille d’immigrés pakistanais mais ayant grandi aux USA, à l’image de Miss Marvel, elle décrit son intention avec ce personnage de “représenter une minorité” mais aussi d’illustrer la quête d’identité au moment de l’adolescence: “Cette histoire ne raconte pas ce que c’est que d’être musulman, pakistanais ou américain. C’est surtout l’histoire de ce que c’est que d’être jeune, perdue au milieu de tout ce que l’on attend de vous, et ce qui se passe quand vous devez faire vos propres choix”, disait-elle à l’annonce du personnage.

Pari réussi pour Sana: aujourd’hui, Miss Marvel accumule les prix prestigieux, avec un palmarès de 16 nominations dont 6 trophées remportés. Succès populaire et critique.

Ce qu’on sait de la série

Au niveau de la série en live action, on n’en sait pas encore beaucoup. Marvel nous a teasés avec un visuel du logo de la série. Jusqu’ici, les rumeurs laissaient penser à un film, d’autant plus que Kevin Feige avait laissé quelques indices dans ce sens.

À l’époque on parlait de Priyanka Chopra, qui a déjà doublé la voix du personnage dans les jeux-vidéos où elle apparaît, pour reprendre le rôle titre de la jeune fille de 16 ans. Seul problème: à 37 ans et on l’imaginerait mal rentrer dans le rôle d’une étudiante du secondaire. En plus, elle vient d’être annoncée au casting de We Can Be Heroes, film de Robert Rodriguez (Machete, Sin City) produit par Netflix où elle jouera le rôle d’une mère super-héroïne.

On connait par contre la showrunneuse de l’émission: Bisha K. Ali, qui a déjà collaboré à l’écriture de Sex Education sur Netflix et le remake de Quatre Mariages et Un Enterrement produit par Hulu. Pas de date de sortie pour l’instant, mais beaucoup réagissent sur les réseaux sociaux en espérant une représentation fidèle à celle des comics pour la version live-action.

Articles sponsorisés