La nouvelle version de Popcorn Time va sans doute sur ton navigateur… mais il faut quand même faire un peu attention!

La nouvelle version de Popcorn Time va sans doute sur ton navigateur… mais il faut quand même faire un peu attention!

Popcorn Time Online n’est plus une App à part. Aujourd’hui, une des variantes les plus populaires se lance, la version .se, en ligne. Mais il faut quand même faire un peu attention à ce qu’on fait avec celle-ci. 

Selon ses concepteurs, la nouvelle version de Popcorn Time apporte quand même quelques améliorations: la qualité de l’image devrait être encore meilleure et, parce que maintenant “presque chaque format vidéo peut être pris en charge”, le catalogue devrait s’agrandir. Autre grande nouveauté: le code de Popcorn Time Online se trouve en libre accès sur GitHub. Tout un chacun peut donc héberger le programme sur son propre site.

Attention

Seulement, il faut quand même faire attention avec cette nouvelle version: qui l’essaie se voit par exemple proposer une offre pour un abonnement VPN pour “visionner en toute sécurité”. Il semble donc que ce ne soit pas une si bonne idée d’utiliser cette version sans son propre VPN (Virtual Private Network ou réseau virtuel privé).

La nouvelle version browser de Popcorn Time vient avec le plugin Torrents Time qui “offre une connexion sécurisée et protège votre adresse IP.” Avec ce dernier, les sociétés de droits d’auteurs auront du mal à repérer les utilisateurs. Mais il y a anguille sous roche.

Le procédé utilisé par ce logiciel de protection n’est pas tout à fait neuf. On le retrouve chez des services comme PopcornTorrents.com qui utilise les techniques du VPN israélien Hola. Sauf que celles-ci sont controversées. En effet, Hola “vole” la bande passante de l’utilisateur. Pour résumer, en échange d’un service “gratuit”, Hola utilise votre adresse IP. Hola peut donc fonctionner comme un VPN gratuit, mais il n’est pas sûr et est à déconseiller.

(“When a user installs Hola, he becomes a VPN endpoint, and other users of the Hola network may exit through his internet connection and take on his IP. This is what makes it free: Hola does not pay for the bandwidth that its VPN uses at all, and there is no user opt out for this. This means that rather than having their IP addresses cloaked behind a private server, free Hola users are regularly exposing their IP addresses to the world but associated with other people’s traffic – no matter what that might contain.”)

Sur le site de Torrents Time (lancé par les mêmes personnes qui ont conçu la version qui s’ajoute au navigateur), on trouve un chapitre qui concerne les éditeurs: “With Torrents Time you’ll be able to generate more revenue than with any PPI company or ad network, while maintaining a great, worthy relationship with your awesome users”.

Des soupçons portent déjà à croire que Torrents Time aurait le même genre de business model qu’Hola. Donc attention, d’autant plus qu’avec l’ancienne version de Popcorn Time, vous n’étiez pas non plus à l’abri des logiciels malveillants.

De toutes façons, c’est illégal

Utiliser le streaming de Popcorn Time, c’est-à-dire regarder des vidéos protégées par les droits d’auteur, est de toute façon interdit. Des sociétés qui gèrent les droits d’auteur sont parvenues à mettre fin à PopcornTime.io en octobre 2015. Mais ce n’était qu’une seule version du programme. Entre temps, Popcorn-Time.se a continué à se développer et est encore très populaire. En Belgique aussi, on l’attaque sur le plan juridique.

Un juge d’instruction belge a décidé fin 2015 d’obliger tous les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) belges à bloquer les sites qui hébergent le logiciel Popcorn Time. Comme l’enquête pénale est toujours en cours, de nouveaux noms de domaine peuvent encore être ajoutés à la plainte. Le tribunal souhaite ainsi protéger les intérêts des parties lésées. Ces dernières ne sont pas uniquement les créateurs et les producteurs de films ou de programmes de télévision. Ce sont aussi des plates-formes légales comme Stievie, iTunes, Netflix ou Play More et en fin de compte, le consommateur. La plateforme Online Fair Play a aussi pris la défense des consommateurs qui doivent pouvoir compter sur une économie légale et sécurisée.

“Bloquer une application illégale comme Popcorn Time est l’occasion idéale pour encourager les consommateurs à se tourner vers une offre légale en ligne”, déclare dans un communiqué Olivier Maeterlinck, qui représente la distribution des films, des jeux, de la musique et de l’industrie vidéo en Belgique et au Luxembourg. “Cette offre est très vaste, disponible à des prix raisonnables et sans danger pour votre ordinateur ou vos données personnelles.”

Pour ceux qui auraient vécu sur une autre planète

Pour ceux qui ne le savaient pas encore: Popcorn Time est un service de streaming non-légal qui propose gratuitement des films et des séries. Popcorn Time utilise le protocole BitTorrent. Celui-ci permet à ceux qui téléchargent de partager automatiquement leur connexion pour que d’autres puissent télécharger le même fichier. Conséquence: les utilisateurs partagent automatiquement des contenus protégés par les droits d’auteur.

On ne connait pas les chiffres exacts, mais on estime qu’en Flandre, environ 500.000 personnes utilisent ce service de streaming et 50.000 l’utilisent pour regarder chaque jour un film ou une série télé.

Articles sponsorisés