La France confirme: un attentat imminent téléguidé par Daesh à partir de la Syrie a bien été déjoué

La France confirme: un attentat imminent téléguidé par Daesh à partir de la Syrie a bien été déjoué

Les autorités françaises ont arrêté cinq hommes le week-end dernier à Strasbourg et à Marseille. Ils étaient soupçonnés de préparer un attentat imminent. Le Procureur de la République de Paris François Molins vient de confirmer: des attaques étaient bien prévues dans une dizaine de sites en région parisienne pour le 1er décembre. Les enquêteurs ont découvert des armes à leur domicile et les soupçonnent d’appartenir à Daesh.

Le Procureur de la République de Paris François Molins a tenu une conférence de presse ce vendredi midi. Il a confirmé: la France a bien déjoué un attentat le week-end dernier. Une cellule téléguidée depuis la Syrie par des membres du groupe terroriste Daesh prévoyait d’attaquer la région parisienne le 1er décembre.

En tout, une dizaine de sites parisiens étaient visés, dont le siège de la Police judiciaire de Paris. Les cinq hommes arrêtés le week-end dernier à Strasbourg et Marseille ont été mis en examen ce matin. La plupart d’entre eux ont essayé de rejoindre la Syrie, et les soupçons quant à leur appartenance à Daesh sont de plus en plus limpides. Les deux Strasbourgeois, Hicham M. et Yacine B., ont été signalés à la frontière turco-syrienne en mars 2015. Un troisième, Hicham E., a lui été refoulé par les autorités turques à l’été 2015.

« Des velléités de rejoindre le groupe État islamique »

Cette semaine, des perquisitions ont été menées aux domiciles des cinq hommes qui ont été présentés au parquet. Au total, trois d’entre eux présentaient « des velléités de rejoindre le groupe État islamique [ndlr: Daesh] », selon Molins.

Pour preuve, les enquêteurs ont découvert « des écrits très clairs d’allégeance au groupe État islamique ». Plusieurs armes ont également été trouvées au domicile de deux suspects. En tout, une dizaine d’armes de guerre et de poing a été saisie: un pistolet automatique, un pistolet-mitrailleur, des chargeurs et des cartouches.

Le profil des suspects

Molins a également dressé le profil détaillé des hommes qui ont été arrêtés. Il s’agissait de cinq amis « de longue date » qui « communiquaient et se voyaient régulièrement ».

  • Yacine B. a 37 ans est de nationalité française. Il travaille en tant qu’animateur, et son casier judiciaire est vierge.
  • Hicham M. a 37 ans et est de nationalité française également. Il est manutentionnaire. Son casier judiciaire fait état de six condamnations.
  • Samy B. est père de trois enfants et a 36 ans. Il est de nationalité franco-tunisienne et travaille dans une épicerie. Son casier judiciaire comprend sept condamnations.
  • Zacharia M. a 36 ans et est franco-tunisien aussi. Son casier judiciaire est vierge.
  • Hicham E. a 36 ans et est de nationalité marocaine. Il était sans domicile connu en France et son casier judiciaire est vide.

L’enquête se poursuit et les cinq hommes restent pour l’instant en détention préventive.

Articles sponsorisés