La désolation en Amazonie: la forêt amazonienne se transforme petit à petit en savane

De grandes parties de la forêt amazonienne sont entrain de se transformer en savane - AKG/Horizons/Ton Koen

Si des mesures de protection ne sont pas prises rapidement, la forêt tropicale amazonienne va irrémédiablement se transformer en savane. Une région forestière presque impénétrable risque alors d’être remplacée par des prairies. C’est ce qui ressort d’une étude menée par des scientifiques du Stockholm Resilience Center, basée sur des simulations informatiques.

Les chercheurs affirment que le changement climatique influera indubitablement sur cette transformation, mais ils soulignent également l’impact de l’exploitation forestière massive mise en place dans la région.

Vers un point de non-retour

“Une grande partie de la forêt amazonienne est en train de perdre ce qui faisait sa particularité”, affirment les scientifiques. “Le changement climatique transforme rapidement la dense forêt tropicale en savane, une plaine herbeuse avec peu d’arbres.”

“Les forêts tropicales sont particulièrement sensibles aux variations de la pluviosité et de l’humidité. Les incendies et les sécheresses prolongées peuvent entraîner la perte de grandes étendues d’arbres. On savait que de tels changements étaient possibles en Amazonie, mais on pensait que cela n’aurait pas lieu avant plusieurs décennies.”

Ces nouvelles recherches montrent que ce tournant pourrait survenir bien plus tôt qu’on ne le croyait. “Pas moins de 40% de la forêt amazonienne considérée comme tropicale est sur le point de se transformer en savane”, indique Arie Staal, responsable de la recherche.

“Une transformation définitive pourrait prendre plusieurs dizaines d’années. Mais une fois que le processus sera enclenché, il sera extrêmement difficile d’intervenir.”

Le président brésilien Jair Bolsonaro a été averti l’année dernière que la destruction continue de la forêt amazonienne par les incendies et l’exploitation forestière rendait de plus en plus réelle la menace de la formation de savanes.

Biodiversité

Arie Staal a expliqué que les forêts tropicales fonctionnent selon un système de précipitations spécifiques. “Ces régions créent leurs propres précipitations”, a-t-il souligné. “Le dense feuillage de la forêt tropicale émet de grandes quantités de vapeur d’eau, sous l’effet de la chaleur. Ce qui provoque des pluies grâce au vent.”

“Les précipitations importantes diminuent également le risque d’incendie. Cependant, lorsque de plus en plus d’arbres disparaissent, ce processus est mis en péril. À mesure que de vastes zones de forêt tropicale disparaissent, les pluies dans la région vont également s’amoindrir. Conséquence : le risque d’incendie augmente, ce qui peut entraîner la disparition d’encore plus de zones forestières.”

“Cela risque d’entraîner une spirale infernale”, avertir Staal. “Il est très peu probable que le système parvienne à inverser la situation pour donner une chance à la forêt tropicale de se développer à nouveau.”

“Cela pourrait également avoir des conséquences extrêmement graves pour la biodiversité. La forêt tropicale abrite bien plus d’espèces animales et végétales que la savane.”

Articles sponsorisés