Left Right
scrollTop top

Instagram veut de nouveau supprimer le compteur de likes, Facebook veut faire de même


© Isopix

Rebelotte. Après un premier essai infructueux en 2019, Instagram veut de nouveau supprimer les compteurs de likes pour éviter le mal-être des utilisateurs ainsi que les flatteries d’ego. Mais cette fois, le réseau social est moins catégorique et veut laisser le choix aux utilisateurs… tout comme sur Facebook.

C’était en 2019. Instagram décidait de supprimer les compteurs de likes pour éviter une bataille de chiffres entre les utilisateurs ainsi que les flatteries d’ego. Après plusieurs tests ratés, Instagram avait décidé de faire marche arrière. Encore aujourd’hui, il est toujours possible de voir combien de likes fait chaque publication sur le réseau social.

2 ans plus tard, Instagram remet le couvert mais s’y prend différemment. Cette fois, la plateforme veut laisser le choix aux utilisateurs. Ils pourront ainsi décider d’afficher les likes sur les publications de leurs abonnements mais aussi sur leurs propres posts. La différence avec le premier essai de 2019? Facebook suit le mouvement.

Un Facebook sans likes?

Eh oui, dans un récent communiqué de presse, le géant des réseaux sociaux a annoncé qu’il comptait lui aussi tester une fonctionnalité similaire. Une décision osée car les likes sont tout simplement la marque de fabrique de Facebook, système qu’il a tout simplement inventé et démocratisé.

Si l’on en croit les deux plateformes, tout cela part d’une bonne intention. Celle de permettre aux utilisateurs de se détacher de cette pression des likes, de toujours vouloir poster du contenu qui fera le plus d’interactions. En masquant les mentions « J’aime », Instagram espère aussi dissiper les effets de meutes qui poussent les utilisateurs à liker en masse du contenu déjà très apprécié, rendant ainsi les publications encore plus populaire qu’elles ne le sont au détriment d’autres posts potentiellement plus intéressants.

En tout cas, cette décision risque de ne pas plaire aux influenceurs qui attirent justement les marques grâce à leur nombre de likes récoltés. Si l’on retire ce compteur, les annonceurs n’auront plus aucun moyen d’évaluer la valeur marchande d’un utilisateur. Mais visiblement, dans les récents tests d’Instagram, le réseau social avait pris en compte ce facteur et avait conservé le compteur de likes sur les comptes professionnels.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…