Huawei VS Trump: le géant chinois poursuit en justice les Etats Unis

Huawei VS Trump: le géant chinois poursuit en justice les Etats Unis

La saga se poursuit, avec le géant Huawei qui riposte face à Donald Trump, tout en accusant les états-unis de tyrannie. 

Pour Huawei, le ban imposé sur leurs produits aux USA est “tyrannique“. C’est en tout cas ce qu’a déclaré Song Liuping, le chef du département légal de la firme chinoise. Il a dénoncé, lors d’une conférence de presse donnée hier à Shenzhen, le fait qu’un “état entier parte à l’assaut d’une entreprise privée”, le tout “sans preuve du fait qu’Huawei constitue une menace à la sécurité du pays. Seulement des spéculations”.

Pour rappel, la saga USA/Huawei commençait déjà en janvier 2019, alors que l’entreprise entrait dans le viseur de la justice américaine, avec pas moins de 23 charges, liées à des violations des sanctions américaines contre l’Iran, mais aussi à l’association de malfaiteurs en vue de voler des secrets industriels. De manière générale, Huawei était accusée d’espionner ses utilisateurs pour le compte du gouvernement chinois.

“Demain, ce sera votre entreprise”

Le conflit était lancé. Il a connu un nouveau rebond lorsque Donald Trump a signé, il y a quelques semaines, un décret visant indirectement Huawei, dans le but de le bannir définitivement du sol américain. Conséquence collatérale, Google a emboité le pas du président, en annonçant deux jours plus tard qu’il ne fournirait plus de logiciels – comprends la suite Android – au géant chinois. Aïe.

Le temps de réunir leur troupe d’avocat, et Huawei était sur la route du procès. C’est donc ainsi que se poursuit la saga, qui prend peu à peu des allures de film d’horreur, d’après le chef légal de Huawei: “Aujourd’hui, ce sont les télécommunications et Huawei. Demain ce sera votre industrie, votre entreprise, vos consommateurs.” On en a froid dans le dos.

Articles sponsorisés