Gros bad buzz pour la N-VA: sa nouvelle campagne demande de “fermer nos frontières” et choque le monde politique

Gros bad buzz pour la N-VA: sa nouvelle campagne demande de “fermer nos frontières” et choque le monde politique

La N-VA a lancé une nouvelle campagne jeudi soir sur les réseaux sociaux. Non seulement, elle soutient Theo Francken qui refuse toujours d’accorder un visa humanitaire à une famille syrienne. Mais en plus, le parti de Bart De Wever demande à la justice de “ne plus ouvrir nos frontières”. Évidemment, les autres politiciens belges ne sont pas de cet avis et ça pète totalement sur les réseaux sociaux.

Ça explose complètement sur Twitter. La campagne choc sur les réfugiés lancée jeudi par la N-VA fait hurler tous les politiques. À coup de #iksteunTheo (#jesoutiensTheo), elle appelle à soutenir le secrétaire d’État à l’Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA) à continuer de refuser les visas, aux juges de “respecter strictement la loi” et à “ne pas ouvrir nos frontières”.

Depuis plusieurs mois, Theo Francken refuse de donner un visa humanitaire à une famille syrienne pour lui permettre de venir s’installer en Belgique. La Cour d’appel lui a donné tort et l’a condamné à une amende de 4.000 euros par jour tant que l’affaire n’est pas réglée. Son parti le soutient dans sa volonté de saisir la Cour de Cassation. Jusque-là, ça passe encore. Mais elle va plus loin en demandant de ne plus ouvrir les frontières belges aux réfugiés. Et cela provoque le tollé général.

Voici la campagne de la N-VA qui choque tout le monde politique:

Le tweet de Bart De Wever “#jesoutiensTheo” passe encore. Mais la campagne au-dessus est de très mauvais goût. Tu peux lire à gauche: “La Belgique ne peut pas accueillir tous les demandeurs d’asile du monde entier”. À droite: “Les juges doivent faire passer une loi plus stricte. Et NE PAS laisser nos frontières ouvertes”. Et en-dessous: “Pas de sanctions et pas de juges étrangers. Pas de papiers belges pour chaque demandeur d’asile dans le monde”.

Le CD&V soutient Francken… mais pas la campagne de la N-VA

Servais Verherstraeten (CD&V): “Cassation: oui! Insulter le pouvoir judiciaire: non!”

Olivier Maingain y va fort

Olivier Maingain (DéFI) veut que le gouvernement réagisse car cet appel de la N-VA porte atteinte à la démocratie.

Et l’État de droit dans tout ça?

Pour Catherine Fonck (cdH), en attaquant la décision de la Cour d’appel, Francken ne respecterait ni la démocratie ni l’État de droit.

Pour Laurette Onkelinx (pS), le gouvernement devrait avoir honte

Mais le Premier ministre Charles Michel (MR) ne réagit toujours pas. Son parti serait “en phase avec Theo Francken dans le dossier”, selon son porte-parole. Mais quid de son avis sur la campagne choc de la N-VA?

Articles sponsorisés