Donald Trump nomme un homme qui a conseillé à Bush d’envahir l’Irak comme conseiller à la sécurité nationale

Donald Trump nomme un homme qui a conseillé à Bush d’envahir l’Irak comme conseiller à la sécurité nationale

Il y a encore du mouvement à la Maison Blanche. Donald Trump a décidé de dégager son conseiller à la sécurité nationale, le général H. R. McMaster. Son remplaçant s’appelle John Bolton, un néoconservateur adepte de la réponse forte face à la Corée du Nord ou l’Iran. Tout un programme.

Les remaniements se suivent et se ressemblent chez Donald Trump. La ligne choisie du côté de la Maison Blanche se veut plus dure que celle qu’avait choisie le président américain il y a de cela quelques mois. C’est en tout cas le message qu’il semble vouloir envoyer avec la nomination de John Bolton en lieu et place du général H. R. McMaster en tant que conseiller à la sécurité nationale, annoncée jeudi par Trump, via Twitter évidemment.

Néoconservateur

Le profil de McMaster, général respecté mais qui a “échoué à dompter Trump” comme le souligne l’AFP, avait de quoi rassurer. Celui de Bolton peut inquiéter les Américains plus modérés. À 69 ans, cet ancien ambassadeur des États-Unis à l’ONU, qui a occupé différents postes gouvernementaux sous Ronald Reagan et George W. Bush Senior, est connu pour ses prises de position belliqueuses et dures.

On parle ici d’un mec qui a milité pour le renversement de Saddam Hussein en Irak, et qui a régulièrement appelé les States à montrer les muscles face à la Syrie ou la Corée du Nord. Voire même face à la Russie, ce qui risque de poser souci avec Trump. Pas question pour lui de se laisser marcher sur les pieds, les États-Unis doivent “frapper les premiers” face à la menace nucléaire que peut constituer Pyongyang, comme il l’a expliqué il y a quelques semaines dans les colonnes du Wall Street Journal. Bolton intervient aussi régulièrement sur la chaîne Fox News chère à Donald Trump et il est pote avec Steeve Bannon, l’ancien conseiller du président américain et figure de l’extrême-droite US.

Après la nomination de Mike Pompeo, futur chef de la diplomatie américaine, Donald Trump prouve en tout cas qu’il sait s’entourer…

Articles sponsorisés