C’est officiel: la SNCB en grève ce samedi en plein Tomorrowland

Tomorrowland

Le préavis de grève est maintenu: syndicats et patronat ne sont pas parvenus à un accord ce mardi. Le préavis court du samedi 3 heures du matin jusqu’au dimanche à la même heure.

Le syndicat indépendant des cheminots (SIC) déplore le manque de personnel parmi les accompagnateurs de train et exige 15% de congés garantis. Ce que la direction de HR Rail n’a pu leur assurer.

Si la situation n’évolue pas d’ici là – les négociations sont au point mort – le trafic ferroviaire risque d’être fortement perturbé. La SNCB tente toujours de trouver une solution alternative avec le personnel désireux de travailler. Mais la plupart des trains devraient être à l’arrêt, qu’on se le dise.

Une période estivale chargée

Le souci provient plus particulièrement de la période estivale. Il y a certes un peu moins de navetteurs, mais la société de transport fonctionne presque toujours à plein régime, notamment pour les trajets vers la côte ou và destination des festivals. Et la SNCB a bien du mal à trouver du personnel suffisant, ce qui empêche certains collaborateurs de partir en vacances.

La SNCB est consciente du problème et promet “de concentrer ses efforts dans le recrutement des accompagnateurs de train ces prochaines années”, a expliqué Elisa Roux, porte-parole de la SNCB à Belga. Insuffisant toutefois comme promesse pour le personnel.

En attendant, près de 200.000 personnes sont attendues à Tomorrowland ce week-end à Boom. Les festivaliers-navetteurs vont sans doute devoir trouver une solution alternative.

Articles sponsorisés