Left Right
scrollTop top

Ça y est, Starlink est opérationnel et voici comme fonctionne le réseau internet d’Elon Musk


© Isopix

Starlink, le projet satellite Internet d’Elon Musk, s’étend sur un empire de 1.001 étoiles dans le ciel. Il pourra prochainement faire ses débuts dans six pays.

Offrir un accès Internet haut débit sans câble, partout dans le monde, voilà l’idée qui se cache derrière Starlink, le fournisseur d’accès Internet d’Elon Musk. Le projet mûrissait depuis des années, mais il est à présent disponible. Mais fonctionne-t-il vraiment? Si oui, comment ?

Où peut-on se procurer Starlink ?

Elon Musk s’est bien évidemment empressé de parler de Starlink sur Twitter, son réseau social préféré. Il est désormais possible de commander et d’utiliser des kits de démarrage Starlink en Amérique du Nord et dans le sud du Canada, ou un projet pilote a déjà été déployé dans le passé.

Les satellites d’Elon Musk vont débarquer en Australie, en Grande-Bretagne, en Nouvelle-Zélande, au Mexique et dans certaines régions des États-Unis et du Canada. Cela signifie donc que rien qu’avec un douzième du nombre de satellites qu’il veut mettre en orbite, Elon Musk couvre déjà une bonne partie du globe.

Combien coûte Starlink?

Bien sûr, le but de Stralink est de fournir un bon débit Internet, en particulier dans les zones rurales, mais il reste encore à voir si les régions pauvres pourront s’offrir Starlink. Pour un kit de démarrage, par exemple, il faudra compter plus de 500 dollars – avec antenne parabolique. Un mois d’accès au wifi coûte lui environ 100 dollars.

Le lancement de la formule coûte donc 600 dollars au total. Ce qui est relativement cher pour les vitesses de début que l’on peut atteindre. La vitesse maximale enregistrée jusqu’ici aux États-Unis, à New York,  est de 209,17 Mbps. Un utilisateur, lui, affirme avoir atteint les  215 Mbps.

Quelle est la vitesse de débit de Starlink?

Il est possible d’obtenir un service avec un débit similaire et de payer 10 à 12 euros de moins chez d’autres fournisseurs dans les zones bien desservies. Notamment au Royaume-Uni.

Le succès de Starlink dépendra donc largement de la qualité et de la stabilité de son service, là où d’autres entreprises perdent des points. 

Par exemple, Starlink fournit déjà un accès stable à Internet dans le village de Pikangikum, situé dans l’Ontario, où les installations wifi sont pratiquement inexistantes. Jusqu’à présent, il était impossible pour les habitants de dispenser des cours en ligne aux jeunes du village et il y avait également de très nombreux suicides en raison de l’isolement. Aujourd’hui, les 3.000 habitants de cette ville disposent d’un accès Internet haut débit.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…