Bonne nouvelle : les Oscars seront moins blancs à l’avenir

Bonne nouvelle : les Oscars seront moins blancs à l’avenir

Aucun acteur ou actrice noir ne sera en lice pour les Oscars cette année. C’était déjà le cas l’année dernière. En réponse aux promesses de boycott et à la polémique, la puissante Académie des Oscars a annoncé des mesures pour s’ouvrir aux minorités et aux femmes.

C’est un véritable tremblement de terre qui secoue le monde du cinéma depuis quelques jours. Pas d’acteur ou d’actrice noir aux Oscars pour la deuxième année de suite ? Il n’en fallait pas plus pour relancer la polémique sur le manque d’ouverture de ce milieu. Le hashtag #OscarsSoWhite a fait son retour sur les réseaux sociaux. De nombreuses voix se sont élevées pour protester contre le manque de reconnaissance vis-à-vis des minorités.

Boycott et racisme anti-blanc

Le réalisateur Spike Lee, Will Smith et sa femme ont d’ores et déjà annoncé qu’ils ne viendraient pas à la cérémonie des Oscars le 28 février. Un boycott suivi par le réalisateur Michael Moore ou le rappeur Snoop Dog. Même George Clooney a avoué comprendre ce mouvement de contestation, qu’il ne suivra pas pour autant.

Charlotte Rampling ne boycottera pas non plus cette cérémonie. Nommée pour l’Oscar de la meilleure actrice suite à sa performance dans ” 45 ans “, l’Anglaise s’est insurgée de ce qu’elle considère comme “un racisme anti-blanc”. “On ne peut jamais savoir (…) mais peut être que les acteurs noirs ne méritaient pas d’être dans la dernière ligne droite”, a-t-elle déclaré sur la radio française Europe 1. Elle est bien l’une des seules à penser cela. Ou en tout cas à le dire tout haut.

EPA

Un jury vieux, blanc et masculin

Dans cette tempête, Cheryl Boone Isaacs tente de faire bouger les choses. La présidente afro-américaine de l’Académie des Oscars a confirmé que des mesures allaient être prises suite à cette polémique. Objectif avoué : dépoussiérer cette Académie, véritable référence. Sauf qu’elle n’est pas vraiment représentative de la société ou du monde du cinéma.

Des enquêtes de plusieurs médias américains ont révélé que la plupart de ses 7.152 membres, travaillant dans l’industrie du cinéma, sont des hommes (à 77%), sont blancs (à 83%) et sont surtout vieux. Du coup on comprend mieux leurs votes au moment de choisir les heureux élus retenus pour les Oscars. Mais ça va changer.

Mesures historiques

Dans un communiqué, l’Académie annonce des mesures historiques pour s’ouvrir aux femmes et aux minorités. Comment ? D’abord, trois nouveaux membres gouverneurs vont être nommés pour “augmenter la diversité du conseil”. Un processus de sélection de nouveaux membres “représentant une plus grande diversité” va aussi être lancé.

Ces nouveaux membres n’auront le droit de voter que pour dix ans, et non plus à vie comme c’est le cas actuellement. Pour renouveler ce droit de vote il faudra avoir été actif au cinéma durant cette décennie. Si c’est le cas durant trente ans, le droit de vote à vie sera accordé. Ce sera aussi possible après une nomination ou un Oscars. Ces mesures devraient permettre de doubler le nombre de femmes et de membres issus des minorités au sein de l’Académie. Bonne nouvelle, non ?

Articles sponsorisés