Bon point: Microsoft demande à ses employés de ne pas faire de poisson d’avril

Bon point: Microsoft demande à ses employés de ne pas faire de poisson d’avril

Le 1er avril approche. L’heure de faire une bonne blague, ou pas, d’ailleurs. Chez Microsoft, on préfère éviter.

Le 1er avril, toujours une bonne occasion pour les entreprises de préparer leur meilleur poisson d’avril. Mais chez Microsoft, on a quelques doutes sur le bien-fondé de cette pratique. Comme l’a fait remarquer très sérieusement le responsable marketing à ses employés: « les données nous indiquent que ces pratiques n’ont qu’un impact positif limité et qu’elles peuvent même entraîner des conséquences négatives ».

Dans un mémo envoyé aux employés, il indique comprendre « que les gens ont peut-être du temps et des ressources à consacrer à ces activités, mais je crois que nous avons plus à perdre qu’à gagner en essayant d’être drôles en cette journée. » Plutôt du genre rabat-joie, le gars.

Mais Microsoft a déjà connu une mauvaise expérience en 2013 suite à son MS-DOS mobile for Windows Phone. Un smartphone qui a connu une véritable débâcle, ce qui a suscité les moqueries des internautes.

Origine

Mais au fait, ça vient d’où, cette histoire de poisson d’avril? Eh bien ce n’est pas clair. Mais l’hypothèse la plus sérieuse remonte cette pratique au XVIe siècle. Le roi Charles IX décide que l’année ne commencerait plus le 1er avril mais le 1er janvier.

Mais certains ont persisté à offrir des cadeaux et des étrennes à la date du 1er avril. De fil en aiguille, ces cadeaux sont devenus des farces, l’un des pièges les plus courants était d’offrir des faux poissons à ses proches.

De quoi mourir moins bête.

Articles sponsorisés