Banksy a encore fait mouche avec cette oeuvre qui dénonce la pollution

Banksy a encore fait mouche avec cette oeuvre qui dénonce la pollution

Comme NTM le faisait très bien en 1998, l’artiste Banksy vise souvent très juste au travers de ses oeuvres. Il l’a une nouvelle fois prouvé grâce à une nouvelle peinture au Pays de Galles. 

Pour clôturer l’année 2018 en beauté, le street artiste Bansky a décidé d’offrir un message contre la pollution au monde entier. Pour ce faire, il s’est rendu à Port Talbot, la ville la plus polluée du Royaume-Uni selon l’OMS. Il a ensuite choisi le mur le plus triste qu’il a pu trouver pour commencer son oeuvre.

Au matin, les habitants de la ville ont pu découvrir le résultat de leurs propres yeux tandis que le reste du monde a dû se rendre sur le compte Instagram de l’artiste. L’oeuvre est plutôt réussie: elle se compose de deux parties disposées sur deux faces du mur. Sur la première, on voit un enfant avec avec un traîneau en train de faire ce qu’on a tous fait quand on était gosse: tirer la langue pour avaler quelques flocons.

Tour du monde

Mais sur l’autre face du mur, on découvre une poubelle en flammes et on comprend que les flocons qu’avale le gamin sont en réalité des cendres. Paye ta magie de Noël. Cette nouvelle oeuvre a vite fait le tour du monde et du pays puisque des centaines de personnes se pressent près de ce fameux mur pour admirer la dernière création du street artiste le plus connu du monde. Le propriétaire du garage sur lequel a été réalisée l’oeuvre a expliqué à la BBC qu’il était débordé car tous les fans de Banksy veulent voir sa nouvelle création.

Le timing de cette nouvelle fresque est plutôt bien choisi, quelques jours après la COP24 qui s’avère plutôt décevante concernant l’engagement de certains pays, comme la Belgique.

Voici l’oeuvre de Bansky en vidéo

Articles sponsorisés