Left Right
scrollTop top

Nouveau projet d’Apple: créer des bijoux connectés pour les humains mais aussi pour animaux


© Le patron d’Apple Tim Cook, un concept de bracelet iPod imaginé par un designer en 2015, et une illustration du bracelet qui vient d’être breveté par Apple. (Apple Inc/Shutterstock, Gopinath Prasana, Apple / U.S. Patent Office)

Avec l’Apple Watch et les ApplePods sans fil, la Big Tech de Cupertino dispose déjà de deux types de « wearable », des objets intelligents portables. Dans un brevet récemment déposé aux États-Unis, Apple laisse entrevoir ses idées pour l’avenir: des bijoux connectés. Un pas de plus vers les mondes virtuels ?

Apple Insider, un site qui, comme son nom l’indique, renseigne sur toutes les actualités relatives à la marque à la pomme, a repéré le dépôt d’un nouveau brevet aux Etats-Unis. Nommé « Wearable loops with embedded circuitry » (boucles portatives avec circuits intégrés), il recouvre un grand nombre de potentielles applications.

« Les dispositifs électroniques peuvent être portés sur le corps d’un utilisateur ou être attachés à un objet », indique le brevet. « Par exemple, un dispositif électronique peut avoir une boucle, une bande ou une forme semblable à une ficelle qui peut être enroulée autour, attachée, accrochée ou autrement fixée à une personne, un animal ou un objet. »

« Les dispositifs électroniques peuvent être portés au poignet ou au cou d’un utilisateur », poursuit le texte.

Multiples fonctionnalités

Apple poursuit ses explications, en indiquant que ces objets ‘peuvent être utilisés pour recueillir des informations sur la personne ou l’objet auquel le dispositif électronique est attaché ».

Plus précisément, cela concerne « des informations de localisation, des informations sur l’activité, des informations d’identification, des informations médicales ou biométriques », etc. En outre, le même appareil « peut être utilisé pour fournir à un utilisateur une sortie (sortie haptique, sortie audio et/ou sortie visuelle) ».

Les appareils peuvent aussi « stocker des informations d’identification sur la personne ou l’objet » ou « stocker des messages pour un utilisateur ».

Concrètement, ça veut dire quoi ?

Face à ces descriptions assez techniques, une petite traduction s’impose. Clairement, Apple évoque des bijoux. A savoir, principalement des colliers et des bracelets. Mais aussi des petits objets du quotidien tels que des porte-clés. Tous, bien sûr, sans fil, connectés et « intelligents ».

Illustration du bracelet intelligent breveté par Apple. (Apple / U.S. Patent Office)

Comme les Apple Watch, ces objets connectés pourraient vous renseigner sur certaines de vos données de santé (votre rythme cardiaque ou votre taux d’oxygène dans le sang, par exemple), vous permettre de passer des appels ou d’envoyer des messages, ou encore d’écouter de la musique.

En outre (on imagine mal Apple se limiter à simplement décliner ses montres sous d’autres formats), de nouvelles fonctionnalités devraient y être ajoutées. Apple indique en effet que ces objets pourront être utilisés «  »comme un point d’ancrage ou un marqueur visuel dans un système de réalité augmentée ou de réalité virtuelle ».

« À titre d’exemple, un utilisateur peut faire un geste aérien tel qu’un geste de la main gauche pour déplacer le contenu visuel vers la gauche », illustre Apple. « Comme autre exemple, un utilisateur peut sélectionner un élément visuel dans [son] champ de vision en tapant sur cet élément. »

On peut donc identifier là des objets susceptibles de nous aider à évoluer dans un monde virtuel, semblable au métavers de Meta. Un simple bracelet connecté par exemple, permettrait au système de reconnaître le mouvement de nos mains, sans que l’on doive porter de gants spécifiques.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…