Adieu Tom Holland? Disney ne peut plus produire Spider-Man

(Photo by Kevin Winter/Getty Images)

Spider-Man chez Disney, c’est fini. Plus de Tom Holland, plus de relation Stark/Spidey: Sony et Disney n’ont pas réussi à aboutir sur un accord de cofinancement.

C’est la nouvelle qui met tous les fans du jeune acteur britannique et de son interprétation de l’homme-araignée en pleurs: Sony a décidé de ne pas renouveler son contrat avec Marvel. Une décision qui supprime Spiderman du Marvel Cinematic Universe, détenu par Disney.

La nouvelle est tombée hier: sans accord de cofinancement avec Sony, qui détient les droits de Spiderman, Disney n’a plus la possibilité de produire la suite du Spider-Man incarné par Tom Holland. En même temps, ils ont pris des risques.

Une offre pas assez intéressante de la part de Disney

Non seulement Spider-Man et les droits qui y sont rattachés a longtemps été une histoire de procès successifs, de discorde et de rivalité entre studios, mais c’est également une histoire d’argent qui nous concerne. Disney, alors qu’il possède déjà les droits sur toute la merch qui entoure le Spider-Man de Kevin Feige (président de Disney), a voulu changer l’accord de cofinancement des films pour le répartir en 50/50.

Une offre refusée par Tom Rothman et Tony Vinciquerra, co-présidents de la firme Sony. Disney, de son côté, n’a rien voulu entendre et a refusé toutes les autres offres proposées par Sony.

C’est ainsi que se conclut donc l’épopée de Spider-Man dans l’univers d’Avengers, alors que deux autres films étaient dans les cartons et n’attendaient qu’à être tournés. Depuis son arrivée dans Captain America: Civil War, Tom Holland avait conquis l’audience avec une interprétation de Spidey extrêmement juste et fidèle au jeune personnage des comics créé par Stan Lee. D’ailleurs, ce dernier l’avait validé, allant jusqu’à dire qu’il “était né pour jouer Peter Parker”.

Sony est-il vraiment à blâmer?

Au final, beaucoup blâment Sony dans cette histoire. Mais quelque part, difficile de ne pas les comprendre: perdre autant sur sa meilleure franchise, alors que Disney est un mastodonte de la production et du rendement, c’était casse-gueule. Sans oublier qu’ils ont effectivement tenté de proposer d’autres deals, sans réponse de Disney.

Quelque part aussi, avec le succès tonitruant de leur Spider-man: Into the Spiderverse, perle de créativité qui a réinventé le personnage avec une technique d’animation déroutante, Sony a pu se dire qu’ils n’avaient plus besoin de Disney pour produire un bon film Spider-Man.

On est mal pour les Avengers, qui étaient enrichis de l’arrivée de ce personnage et bien sûr on est mal pour Tom Holland. Peut-être Sony envisagera-t-il de le recruter pour jouer dans un Spider-Man? Encore une fois, on ne peut qu’imaginer la galère des conflits autour des droits du personnage, de son arc narratif, de son incarnation… On peut bel et bien dire adieu à Tom Holland.

Articles sponsorisés