Une secte anti-vaccin s’excuse pour son rôle dans l’épidémie de rougeole qui frappe le Japon

Une secte anti-vaccin s’excuse pour son rôle dans l’épidémie de rougeole qui frappe le Japon

Une terrible épidémie de rougeole frappe la Planète en ce moment et le Japon figure parmi les pays les plus durement touchés par cette maladie. L’une des causes de cette catastrophe serait la force des croyances religieuses opposées aux vaccins. La secte japonaise Kyusei Shinkyo s’est excusée d’avoir poussé ses adeptes à ne pas se protéger.

Le Japon fait face à la pire épidémie de rougeole de la décennie, titrait jeudi le quotidien national japonais Asahi Shimbun. Au début du mois de février, le pays enregistrait déjà 167 morts des suites de la rougeole. La zone la plus touchée a été la préfecture de Mie, qui déplore 49 morts.

Dans cette préfecture, la plupart des cas seraient liés à Kyusei Shinkyo, un groupe religieux opposé à la médecine moderne. L’Asahi Shimbun écrit que ces cas d’infections “ont été provoqués par une épidémie lors d’un atelier de formation d’un groupe religieux local, ce qui a provoqué des infections généralisées parmi les participants, leurs familles, les hôpitaux et les écoles depuis le 7 janvier.”

Excuses et Lumière Divine

Dans un communiqué de presse (en japonais), Kyusei Shinkyo s’excuse pour sa responsabilité dans l’épidémie de rougeole. Selon le site Quartz, la secte ajoute qu’elle priera pour que toutes les personnes touchées se rétablissent le plus rapidement possible. Le groupe a avoué que certains de ses membres n’avaient pas été vaccinés et avaient été contaminés, ce qui avait provoqué des “perturbations” pour le public.

Il faut savoir que Kyusei Shinkyo est un groupe religieux affirmant que la médecine est la cause de nombreuses pathologies. Et que des maladies graves telles que la diabète ou le cancer peuvent être soignées grâce aux miracles, à la foi, la croyance en Dieu et à la puissance de Johrei. “Johrei est le moyen de transmettre directement la Lumière Divine de Meishu-sama”, peut-on lire sur le site de la secte.

Meishu-sama

Au coeur même du mouvement religieux Kyusei Shinkyo, on a donc le Johrei, cette croyance en la puissance d’une lumière divine venue de Meishu-sama. Et ce dernier, qui est-il? Mokichi Okada, de son vrai nom, est le fondateur de l’Église messianique mondiale, une secte religieuse qui compte environ 800.000 adeptes dans le monde.

Okada a écrit une dizaine de livres qui tournent tous autour du même délire: la capacité de soigner par le Johrei, soit la Lumière Divine. “Celui qui reçoit le Johrei voit s’améliorer sa santé physique, mentale et spirituelle, tout comme son intelligence spiritualiste. Ainsi, la personne passe à cumuler des vertus et son aura est expansée, elle reçoit une protection Divine accrue”, nous apprend johreiafrica.com.

Des adorateurs de Meishu-sama, on en trouve un peu tout autour du globe: au Brésil, en Afrique, en Amérique Latine, au Sri Lanka et bien évidemment au Japon. L’Europe n’échappe pas non plus à cette affabulation collective puisque l’on trouve des centres au Portugal, en Allemagne, en Grèce, en Espagne, au Royaume-Uni et même en Belgique. Il existe bel et bien un foyer d’adeptes de la doctrine du Johrei dans le plat pays. Sur leur page Facebook à 210 likes, ils se présentent comme un “service de médecine holistique et alternative”.

YouTube

Et en Belgique?

En Belgique, l’épidémie de rougeole est moins importante mais elle est présente. À Bruxelles, 24 cas ont été déclarés depuis le mois de janvier, et 13 cas ont été signalés en Wallonie. Les autorités en profitent pour rappeler que la rougeole est une maladie infectieuse très contagieuse et longue à soigner. Et le pourcentage de décès est assez élevé: 1 à 3 personnes infectées sur 1000 en meurt.

Il peut arriver que les personnes infectées n’aient pas fait le deuxième vaccin, parce qu’à l’époque où elles ont reçu le vaccin, on ne faisait qu’une seule piqûre. Aujourd’hui, on conseille vivement de faire une deuxième piqûre. Mais certains individus refusent tout simplement de se protéger, arguant que la rougeole est une maladie enfantine ou que les vaccins contiendraient des produits plus nocifs que les maladies contre lesquels ils protègent.

Rappelons qu’à l’époque où les vaccins n’existaient pas, le nombre de décès causés par la rougeole était énorme. “Avant que la vaccination ne soit introduite en 1963 et qu’elle ne se généralise, on enregistrait tous les 2/3 ans d’importantes épidémies qui pouvaient causer environ 2,6 millions de décès par an [sur toute la Planète]”, écrit l’OMS.

Et pour ce qui est des produits contenus dans les vaccins, il faudrait cesser de croire les mensonges des antivax. Aucun lien n’a jamais été prouvé entre certains cas d’autisme et les vaccins. Par contre, il a très souvent été démontré que les charabias vendues par les gourous opposés aux vaccins étaient non seulement scientifiquement vides de sens mais en plus dangereux. L’heure de se protéger a sonné.

Articles sponsorisés