Un projet pour mettre tout le monde d’accord: une toiture en verre pour la restauration de Notre-Dame

Un projet pour mettre tout le monde d’accord: une toiture en verre pour la restauration de Notre-Dame

Au lendemain du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, la question de la reconstruction s’est immédiatement posée. Encore faut-il se mettre d’accord sur la marche à suivre: la rendre plus moderne ou tout refaire à l’identique? Un bureau d’architecte a d’ores et déjà soumis un projet vachement canon qui pourrait plaire à une majorité de Français. 

Les flammes étaient à peine éteintes dans la cathédrale de Notre-Dame de Paris qu’on réfléchissait déjà à sa reconstruction. Dans un premier temps, il fallait rassembler des fonds, ce qui est déjà chose faite. Ensuite, il faut se mettre d’accord: soit on reconstruit à l’identique soit on sort des sentiers battus en reconstruisant quelque chose de plus moderne.

Le Premier ministre Edouard Philippe a posé la question sur son compte Twitter. Outre les trolls de Twitter, difficile de dégager une tendance claire sur ce que veulent les Français. Quoi qu’il en soit, des architectes du monde entier se creusent la tête pour créer un projet cohérent pour le renouveau de la cathédrale emblématique de l’Hexagone. Et on dirait bien qu’un projet se dégage des autres.

Toiture en verre

Le cabinet dijonnais Godart+Roussel a vraisemblablement fait le choix de la modernité. Ce jeudi, le cabinet a dévoilé sur sa page Facebook sa proposition de restauration de la cathédrale. Une chose est sûre, cela ne va pas plaire aux puristes qui veulent retrouver leur église telle qu’elle était lundi avant le drame. Les architectes imaginent en effet une gigantesque toiture en verre pour remplacer celle qui a disparu dans les flammes.

En gros, la structure de la cathédrale resterait inchangée, elle serait seulement surmontée par une toiture faite de panneaux vitrés et de tuiles de cuivre. La forme de la toiture ainsi que ses dimensions seraient totalement identiques à celles de base, pour tout de même respecter l’histoire.

Tout n’est pas éternel

Concernant l’emplacement de la flèche, un plancher vitré s’ouvrirait sur l’intérieur de l’église en contrebas. Le petit plus, c’est que le public pourrait accéder à cette toiture vitrée avec pourquoi pas l’ouverture d’un musée.

En tout cas, pour Godart+Rousseul, il semble impensable de reconstruire le monument à l’identique: “Quel autre plaisir y retrouverions-nous à part celui de se conforter dans la certitude que tout est éternel ? Cette démarche serait réconfortante mais catastrophique d’un point de vue intellectuel. Nous ne concevons pas le fait que Notre-Dame puisse être reconstruite à l’identique. En dehors du délai, ce qui nous tracasse, c’est qu’un tel projet mettrait en oeuvre des procédés très spécialisés pour lesquels il n’existe pas beaucoup de Compagnons habilités. Ce serait un anachronisme architectural total. Au XXIe siècle, on ne va pas reconstruire une charpente avec des centaines de vieux chênes. Ce serait comme un pastiche au-dessus de Notre-Dame.”

Malheureusement, il est très peu probable que ce projet soit bien accueilli pour les Français, très touché par ce drame. On peut tout de même souligner l’effort de créativité et de modernité de ces architectes qui innovent sans faire une croix sur l’histoire du monument.

Godard+Roussel
Godard+Roussel

Articles sponsorisés