Un anti-vaccin qui avait perdu son procès contre le Kentucky finit par… tomber malade 

Un anti-vaccin qui avait perdu son procès contre le Kentucky finit par… tomber malade 

Au Kentucky, un adolescent anti-vaccin qui avait poursuivi la santé publique locale parce qu’il n’était pas autorisé à se rendre à l’école, a lui-même attrapé la varicelle. Selon le jeune homme de 18 ans, il a été victime de discrimination sur base des croyances de sa communauté scolaire quand elle a décidé de ne pas l’admettre en cours (comme tous les enfants non-vaccinés). Il a fini par perdre son procès et tomber malade.

Jérôme Kunkel, 18 ans, semble être un étudiant normal des écoles privées Lady of the sacred Heart/Assumption Academy, au Kentucky. Il s’est pourtant démarqué ces derniers mois. Pour des raisons religieuses, il n’est pas vacciné et il s’est donc retrouvé exclu de l’école. Il risque de le rester, étant donné qu’il a à présent contracté la varicelle.

Varicelle

L’école avait pris cette mesure lorsque plus d’une centaine d’élèves avaient été frappés par une forme particulière de varicelle: le virus zona. Ces maladies sont généralement (tout comme la rougeole) innocentes, mais peuvent déclencher des syndromes dangereux, comme celui de Guillame-Barré. Elles peuvent même rendre les adultes très malades, et causer de graves anomalies chez le fœtus d’une femme enceinte.

En conséquence: dans le nord du Kentucky, tous les étudiants qui ne pouvaient pas fournir de preuve de vaccination ou d’immunité à la varicelle devaient rester chez eux jusqu’à ce qu’ils l’aient contractée. 21 jours après, l’étudiant pouvait revenir en cours, le risque d’infection étant définitivement passé. La varicelle étant cependant très contagieuse, l’interdiction était nécessaire.

Merci Jésus

Kunkel a décidé de ne pas utiliser les vaccins, créés en utilisant des “cellules foetales avortées”. Pour cet étudiant très croyant, cette technique est immorale, illégale et surtout un aveu de péché (une douzaine de cellules souches avaient effectivement été utilisées durant le développement du vaccin, mais celles-ci ne sont pas incluses dans les vaccins actuels). Le juge n’était pas du même avis. Maintenant, il existe une justice dans ce monde: Kunkel a chopé la varicelle.

Bonne nouvelle pour lui: dans quelques semaines, il pourra retourner à l’école, bien que l’avocat de la famille ait considéré toute ce délai sans leçons comme une perte de temps: “Cette interdiction était stupide. S’il avait été en cours, il aurait attrapé la varicelle en mars et aurait pu se remettre aux cours bien plus tôt.”

Rougeole

La santé publique du Kentucky a pour sa part déclaré ne pas minimiser le cas de Kunkel. La rougeole commence à revenir aux États-Unis: l’ancienne maladie, presque totalement éradiquée, est à nouveau courante dans les États de Washington et de New York. Plusieurs universités ont même dû fermer complètement. Pour cause: trop peu d’enfants vaccinés. Dans d’autres états, d’autres maladies quasi-éliminées sont à nouveau en hausse.

pixabay

Articles sponsorisés