Tu savais que Jim Carrey peignait? Dans un de ses tableaux, il donne sa théorie sur la calvitie de Donald Trump

Tu savais que Jim Carrey peignait? Dans un de ses tableaux, il donne sa théorie sur la calvitie de Donald Trump

Entre deux tournages, Jim Carrey a une passion: la peinture, aussi fou que cela puisse paraitre. La peinture lui permet de “se libérer” et visiblement ça lui donne pas mal d’idées. Figure-toi qu’il adore peindre son président, Donald Trump, et il se plait à le placer dans des conditions délicates. Il a d’ailleurs sa propre théorie quant à la calvitie du locataire de la Maison Blanche. 

Pour beaucoup de personnes, la peinture sert d’exutoire et permet de se déconnecter du monde. C’est le cas de Jim Carrey, cet acteur hors du commun. Il a fait de la peinture son passe-temps favoris et il semble plutôt inspiré. Sa source d’inspiration? Donald Trump. Il aime le peindre dans des situations peu avantageuses comme l’acte sexuel.

Il le représente aussi en sorcière et n’hésite pas à également s’attaquer au staff de président. Évidemment, il s’est attiré les foudres des Américains pro-Trump. L’acteur s’est alors justifié dans un communiqué diffusé en France par BFM TV: “Cette administration n’a fait que mentir au peuple américain depuis le premier jour tout en pillant le pays et en dégradant nos valeurs. Et ceux qui protègent ce mafieux de président appliquent du maquillage sur une tumeur de la peau et expliquent au malade que tout va bien. N’est-ce pas monstrueux? Absolument!”

La théorie de Carrey concernant la calvitie de Trump

Comme tu le vois, ce serait lors d’une partie de jambe en l’air que Donald Trump a du se séparer d’une partie de ses cheveux. Ce tableau est également une référence aux relations du président avec des playmates alors qu’il était déjà marié à Melania Trump.

Donald Trump en sorcière, ça donne ça

Comme Jim Carrey le dit: “C’est le principe d’un dessin politique de contrarier ceux qui abusent du pouvoir et permettent ce type d’abus.”

Articles sponsorisés