Tu fumes et tu veux arrêter? Mercredi c’est la journée sans tabac, tu vas pouvoir connaître l’âge de tes poumons

Tu fumes et tu veux arrêter? Mercredi c’est la journée sans tabac, tu vas pouvoir connaître l’âge de tes poumons

Bien souvent, un fumeur a la volonté d’arrêter de fumer. Avoir la volonté c’est bien, la mettre en pratique c’est une autre paire de manches. Même si le nombre de fumeurs belges ne fait que diminuer depuis les années 90, il est toujours aussi difficile d’arrêter, surtout pour les gros fumeurs. Mais ce mercredi, c’est la journée mondiale sans tabac. Du coup, plein d’actions sont organisées dans les hôpitaux belges pour t’aider à arrêter.

La journée mondiale sans tabac, c’est aussi l’occasion de faire le point sur la popularité de la clope dans le plat pays. Chez nous, 23% des Belges sont fumeurs. Autrement dit, un quart de la population est fumeuse. Cela peut paraître beaucoup mais sache que cette proportion diminue sans cesse depuis les années 90. À l’époque, 30% des belges fumaient régulièrement ou quotidiennement. Cette diminution peut s’expliquer par la prolifération des campagnes anti-tabac et selon l’OMS, si cela continue comme ça, la Belgique ne comptera plus que 19% de fumeurs en 2025.

Quelques raisons d’être pessimiste

Si tout cela semble réjouissant, il y a tout de même quelques points noirs. En effet, selon une étude menée par Euroaspire, le nombre de fumeur “actifs” ne baisse plus. Et le plus inquiétant, c’est que la proportion de fumeur qui ne veulent pas arrêter est en augmentation.

Parmi les 23% de fumeurs belges, 6% d’entre eux sont considérés comme “gros fumeurs” c’est-à-dire qu’ils grillent plus de 20 clopes sur une journée. Enfin, 19% des fumeurs sont des consommateurs quotidien tandis que 4% se considèrent comme occasionnels. Alors tu fais partie de quelle catégorie?

Pfizer

Des actions belges pour t’aider à jeter ton paquet de clopes

Pour la huitième année consécutive, des actions seront organisées un peu partout dans le pays pour aider les fumeurs à tirer un trait sur le tabac. En tout, 70 hôpitaux accueilleront les 23% de fumeurs belges. Ils pourront y réaliser quelques tests pour obtenir un passeport personnalisé de leur condition de fumeurs pour ensuite, s’ils le désirent, se faire suivre par un spécialiste du tabac. Pratiquement, le fumeur pourra passer trois tests gratuitement et sans rendez-vous:

  • L’évaluation de la dépendance à la nicotine. Par le biais de quelques questions, les spécialistes évalueront ta dépendance. Combien de cigarettes tu fumes par jour, combien de temps après le reveil tu fumes sont des exemples de question.
  • La mesure du taux de monoxyde de carbone dans les poumons. Tu devras juste retenir ta respiration pendant 15 secondes et ensuite expirer dans un appareil. On pourra alors déterminer quelle proportion de gaz toxique tu as dans tes poumons.
  • L’évaluation de l’âge réel de tes poumons. C’est surement le test qui a le plus de chance de créer un déclic chez toi. Tu devras souffler dans un appareil et les spécialistes pourront estimer l’âge de tes poumons. Il est fréquent qu’un homme de 40 ans possède des poumons de 60 ans.

Après le test tu seras redirigé, si tu le désires, vers un spécialiste. En fonction des résultats, il te donnera les meilleurs conseils pour t’aider à arrêter. Sache qu’être suivi par un spécialiste te donne trois plus de chance de stopper complètement, ça peut réellement t’aider. Si tu veux avoir accès à la liste des hôpitaux participants, rends toi sur le site www.journeesanstabac.be, tu y trouveras toutes les informations. En tout cas, newsmonkey y sera!

Articles sponsorisés