Tu cherches une raison de rester sur Facebook? Les Neurchis sont là pour toi

Unsplash

Marre d’être sur Facebook par obligation? Les Neurchis, chefs d’états renouvelés des mèmes, vont changer ta vie sur le réseau de Zuckerberg.

Facebook, c’est un peu devenu une corvée pour une bonne partie de la population. On y reste pour Messenger mais on utiliserait bien Instagram ou WhatsApp pour envoyer des messages. Les groupes d’étudiants demeurent importants pour profiter de la générosité des synthèses partagées au moment du blocus, mais un drive google suffirait.

Cependant, une vague de groupes privés pourrait bien te faire revenir sur ton fil d’actualité. Au programme: création de mèmes originaux, humour de niche et templates à foison. Les Neurchis, c’est sans doute l’une des meilleures choses qui soit arrivée à Facebook depuis sa création.

Tout commence en 2016, année de création du groupe originel Neurchi de mème. D’après son Wiki dédié, le terme viendrait du mix entre le terme neurochirurgie et le verlan de chineur, pour pointer la précaution chirurgicale et l’attitude de brocanteur avisé quant au choix du mème le plus dank possible (comprenez de très bonne qualité, fouillé, recherché).

Pour ceux du fond qui n’ont pas suivi, un mème est une image drôle à fort potentiel viral, qui peut provenir d’un template récurrent ou d’une private joke de l’Internet. Avec Neurchi, ils prennent tout leur sens.

Ces groupes privés ou secrets, il en existe des dizaines, de capacité allant d’une vingtaine de personnes à plusieurs dizaines de milliers. Francophones, ils sont retrouvables en tapant le nom précis du groupe sur Facebook, en étant invité par l’un ou l’autre ami infiltré ou en utilisant l’une des listes régulièrement mises à jour sur Internet.

Dis moi qui tu es, je te dirai quel Neurchi te correspond

Quelle que soit la communauté dont tu fais partie, ta passion ou ton humour, tu trouveras le Neurchi fait pour toi. Si, par exemple, la start-up nation est une source de sourires gênés sur ton visage, rendez-vous sur Neurchi de flexibilisation du marché du travail. Si tu es fasciné par le talent de certains Community Managers, Neurchi de CM t’attend. Si jamais tu as envie de te retrouver dans un espace où les femmes qui font des mèmes sont mises à l’honneur (et lire pas mal de vannes sur tout ce qui les touche), Neurchi de mèmes de meufs est l’endroit rêvé. Enfin, si tu cherches à exercer ton amour pour certains films, séries et créateurs cultes comme OSS 117, Kaamelott ou même le vidéaste Kemar, il existe un neurchi pour ça.

Capture d’écran Facebook – Neurchi d’OSS 117

Certains sont très mainstream, comme Neurchi d’antimemes ou Neurchi de commentaires, et d’autres plus obscurs, à l’image de Neurchi d’objets ou Neurchi d’Ecocup. Dans la majorité des cas, pour y accéder, tu devras en faire la demande, puis répondre à quelques questions.

Bienveillance, mOdération et Copyright

Prépare toi aussi à accepter certaines règles: pas de tags sauvages (soit simplement identifier le nom de quelqu’un dans un commentaire, sans rien écrire d’autre), les créations originales ou OC sont favorisées par les modérateurs, et citer la source au format “chiné sur…” ou “stolen” quand on récupère une image créée par quelqu’un d’autre.

Les Neurchis représentent un retour aux sources des Internets. On aurait presque l’impression d’être sur un forum soudé à chaque fois qu’on se retrouve sur l’un des groupes. La modération y est en général assez forte, on reconnait certains noms de mèmeurs réguliers, et la bienveillance est, à de rares exceptions, de mise. Plusieurs groupes demandent à leur membres de ne pas poster des mèmes oppressifs, à l’image de Neurchi de Piticha, ce qui veut dire ne pas poster de mèmes qui visent à dénigrer ou moquer une communauté.

Comme le pointait Numerama dans un article paru en janvier 2019, tout n’est pas pour autant rose sur les Neurchis. Guerres entre modérateurs, abus de la part de certains quand il s’agit de supprimer des membres, existence de groupes borderline en termes de vannes (comme feu Neurchi de Cancer, recréé sous une autre forme), et rivalités entre différents groupes font aussi partie de la galaxie Neurchi. On est quand même sur Internet, il serait étonnant que ce ne soit pas le cas. Mais c’est aussi un espace fait pour que des communautés se regroupent et puissent se sentir moins seules (comme Neurchi de Mèmes for Boyscouts et Girlguides Chasseurs.ses de Sangliers).

Pour repimper ton fil d’actualité, on te conseille donc fortement de rentrer dans l’un ou l’autre groupe. Pour t’aider dans ta quête, voilà une petite liste non exhaustive de certains des groupes qu’on aime bien chez newsmonkey:

Cette liste est tout sauf complète, n’hésite pas à explorer les méandres de Facebook pour tenter de trouver celui qui te correspondra le mieux. Prépare toi à retrouver ton fil d’actualité Facebook envahi par les neurchis. Que du plaisir.

Articles sponsorisés