Trump a les fonds pour un mur de 88 kilomètres. Mais est-ce assez pour éviter un autre shutdown?

Trump a les fonds pour un mur de 88 kilomètres. Mais est-ce assez pour éviter un autre shutdown?

Les républicains et les démocrates ont finalement trouvé un accord budgétaire au Congrès américain. 1,375 milliard de dollars ont été dégagés pour la construction de quelque 88 kilomètres de clôtures à la frontière entre le Mexique et le Texas. Le président Donald Trump, qui devait encore accepter le plan, a menacé de lancer un nouveau shutdown sur le gouvernement s’il ne recevait pas les milliards demandés initialement pour la construction de son mur.

Le négociateur républicain Richard Shelby n’a pas souhaité livrer d’informations précises concernant le nouvel accord car les membres des deux parties doivent encore régler certains détails. Cependant, il a été révélé que près de 1,4 milliard de dollars avaient été débloqués dans le plan budgétaire pour une barrière frontalière au Texas. Le problème est que le président Trump souhaite en réalité obtenir plus de 5 milliards de dollars pour un véritable mur frontalier. Construire ce mur – qui, selon lui, serait payé par les Mexicains – est l’une des promesses électorales de Trump.

Trump avait déjà abandonné l’idée que le mur situé à la frontière avec le Mexique devait couvrir la totalité des 3.218 km de bordure. “De 700 (1.126 km) à 900 miles (1.400 km)” suffiraient, a-t-il déclaré à la presse à bord de l’Airforce One en juillet 2017. Sera-t-il satisfait d’un mur frontalier couvrant moins d’un dixième de ce qui était prévu ou Trump va-t-il perdre la face devant ses partisans?

Shutdown

Les démocrates, qui sont en majorité à la Chambre des représentants, ont refusé de libérer les cinq milliards de dollars demandés pour le mur en décembre. En conséquence de quoi le budget gouvernemental n’a pas été approuvé et le gouvernement américain a été partiellement à l’arrêt pendant 35 jours consécutifs en décembre et en janvier. Il s’agit du plus long “shutdown” de tous les temps, au cours duquel 800.000 fonctionnaires n’ont pas été payés.

À la fin du mois dernier, Trump a signé une loi d’urgence mettant temporairement un terme au “shutdown”. Cette annulation s’applique jusqu’à la mi-février. Avec cet accord, les deux parties espèrent éviter un nouveau blocage du gouvernement.

Espoir

Trump doit encore donner son accord pour le nouveau plan. Il a toutefois déjà menacé les députés d’imposer un nouveau “shutdown” s’il ne reçoit pas les milliards demandés pour la construction du mur frontalier. Le sénateur Shelby n’a pas souhaiter préciser si de l’argent était inclus dans l’accord relatif au mur frontalier. Cependant, il a ajouté qu’il espérait que Trump soutiendrait le plan.

“Nous le pensons et espérons”, a déclaré le républicain. Le Congrès doit accepter le plan avant vendredi soir, car le projet de budget soumis le 25 janvier expirera. Si cela ne se produit pas, l’arrêt reprendra effet.”

Articles sponsorisés