Left Right
scrollTop top

Tinder bannit les émeutiers du Capitole


© ISOPIX

Tinder, Bumble et d’autres applications de rencontre ont banni les émeutiers de leurs plateformes. Comment ? En examinant des clichés capturés lors de la prise d’assaut du Capitole, publiés sur les applis. 

Lorsqu’un internaute télécharge une appli de rencontre, il est évident qu’il cherchera toujours à se montrer sous son meilleur profil. Bloomberg rapporte que récemment, l’un des participants aux violences du Capitole du 6 janvier dernier s’est vanté de son succès sur les applis de dating. Pour séduire les internautes, il aurait étayé son profil de photos le montrant à l’intérieur du Capitole. 

Mais toutes les bonnes choses ont une fin.  Bumble and Match Group, la société derrière les des célèbres applications de rencontres comme Tinder et OKCupid, entre autres, a annoncé que les comptes des personnes connues pour avoir participé aux émeutes seraient désormais bloqués. 

Collaborer avec le FBI

‘Rassurez-vous, nous interdirons désormais tout contenu qui encourage le terrorisme ou la haine raciale’, a déclaré l’entreprise. Et nous avons déjà retiré les utilisateurs identifiés comme étant des participants de l’attaque du Capitole américain. 

Un porte-parole du Match Group a aussi déclaré au Washington Post que la situation était sous contrôle : ‘Nous avons retiré de toutes nos applis les utilisateurs recherchés par le FBI qui ont un attrait au terrorisme national, et nous continuerons à coopérer avec eux dans le cadre de leur enquête’.

Les applications de rencontre deviennent des terrains de chasse

Selon le Washington Post, plusieurs utilisateurs ont fait des applis de rencontre leur terrain de chasse pour traquer les criminels. Les personnes enregistrent les discussions qu’elles échangent avec ces individus et collectent des preuves avant de transmettre le tout au FBI. 

‘Nous encourageons toujours notre communauté à bloquer et à dénoncer toute personne qui agit à l’encontre de nos lignes directrices’, a déclaré  l’entreprise. ‘Comme toujours, si quelqu’un a commis ou est en train de commettre un acte criminel potentiel sur notre plateforme, nous prendrons les mesures appropriées avec la police’.

Le FBI a mis en place une ligne téléphonique supplémentaire  pour les dénonciations de personnes qui ont pris d’assaut le Capitole. Le Federal Bureau of Investigation américain a déclaré qu’il avait reçu jusqu’ici plus de 100.000 informations en provenance de diverses sources. 


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…