Timing parfait! Le premier réfugié homosexuel tchétchène a débarqué en France en même temps que Vladimir Poutine!

Timing parfait! Le premier réfugié homosexuel tchétchène a débarqué en France en même temps que Vladimir Poutine!

Depuis plusieurs semaines, les homosexuels sont persécutés à Tchétchénie. Violence, séquestration, torture, il ne fait vraiment bon être gay dans la république tchétchène. Ce lundi, la France a accueilli le premier réfugié homosexuel tchétchène et le comble, c’est qu’il est arrive en même temps que Vladimir Poutine, le seul homme ayant du pouvoir en Tchétchénie. 

C’est officiel, le premier réfugié homosexuel tchétchène a mis le pied en France! L’information a été confirmée par l’association SOS Homophobie. Mieux, le président de l’association Joël Deumier affirme qu’il est « arrivé en même temps que Vladimir Poutine ». En effet, le président russe est en visite dans l’Héxagone pour rendre visite à son homologue Emmanuel Macron.

La premier d’une longue série

Toujours selon Joël Deumier, ce premier réfugié est le premier d’une longue série. Le président d’SOS Homophobie en a aussi profité pour tacler Poutine: « On entend M. Poutine qui dit qu’il a lancé une enquête, que ce n’est pas vrai, qu’il n’y a pas d’exactions ni de crime contre les homosexuels. C’est totalement faux! Nous ne pouvons plus accepter ce discours de négation par la Russie contre les homosexuels. »

Ce n’est pas tout, plusieurs associations comme Amnesty International ont demandé à Emmanuel Macron de faire pression sur Vladimir Poutine: « Nous voulons qu »Emmanuel Macron fasse pression sur Vladimir Poutine, qui à son tour fasse pression sur Kadyrov (le président tchétchène), qui persécute en toute impunité les homosexuels avec la bénédiction des autorités russes » a déclaré la porte-parole d’Amnesty.

Amnesty a réalisé cette photo pour interpeller Emmanuel Macron…

Petit rappel des faits

Début avril, le journal russe Novaïa Gazeta mettait à jour les exactions du régime Tchétchène vis à vis des homosexuels. Des centaines d’homosexuels ont été arrêtés, torturés et blessés. Le président de la république tchétchène allait jusqu’à dire que « les homosexuels n’existent pas » dans son pays. Bref, c’est une véritable chasse à l’homosexuels qui est en train de se produire la-bas. Depuis, plusieurs associations de défense des LGBT française ont déposé plainte pour génocide. Il ne reste plus qu’à espérer que la visite de Vladimir Poutine en France fasse changer les choses. Et à quand l’accueil de réfugiés homosexuels en Belgique?

…Celui-ci en a parlé à Vladimir Poutine

Petit rappel des faits

Début avril, le journal russe Novaïa Gazeta mettait à jour les exactions du régime Tchétchène vis à vis des homosexuels. Des centaines d’homosexuels ont été arrêtés, torturés et blessés. Le président de la république tchétchène allait jusqu’à dire que « les homosexuels n’existent pas » dans son pays. Bref, c’est une véritable chasse à l’homosexuels qui est en train de se produire la-bas. Depuis, plusieurs associations de défense des LGBT française ont déposé plainte pour génocide. Il ne reste plus qu’à espérer que la visite de Vladimir Poutine en France fasse changer les choses. Et à quand l’accueil de réfugiés homosexuels en Belgique?

Articles sponsorisés