Left Right
scrollTop top

Tim Cook sort (enfin) du silence et s’exprime sur l’Apple Car autonome: fantasme ou projet savamment orchestré?


© Tim Cook, PDG d’Apple. (AP Photo/Richard Drew, File)

Depuis plusieurs années, les rumeurs autour d’une voiture électrique autonome conçue par Apple vont bon train. Comme c’est très souvent le cas avec des projets d’une telle ampleur, la firme de Cupertino reste ultra-discrète sur le sujet. Tim Cook a toutefois accepté de lever un coin du voile lors d’une interview accordée au New York Times.

La semaine dernière, Xiaomi a annoncé plancher sur une voiture électrique, confirmant les rumeurs lancées à ce sujet il y a quelques mois à peine. Tout porte à croire que la société chinoise n’est pas le seul géant du smartphone à vouloir se lancer sur ce marché. Depuis plusieurs semaines, des rumeurs apparaissent au sujet de Huwaei. Mais s’il y a bien une marque au sujet de laquelle de nombreux médias s’agitent, c’est Apple.

Pour certains, c’est même une certitude: Apple travaille secrètement sur une voiture électrique autonome. Il y a deux mois, il était même apparu que la firme de Cupertino était sur le point de boucler un deal avec Hyundai et Kia. Mais les deux constructeurs automobiles asiatiques avaient fini par démentir. Quelques semaines plus tard, Bloomberg avançait le nom de BMW comme potentiel allié d’Apple dans sa course au véhicule électrique.

Si l’identité du partenaire d’Apple reste toujours aussi mystérieuse, Tim Cook a tout de même accepté de répondre à quelques questions sur le potentiel projet faramineux de son groupe. Lors du podcast Sway (New York Times) diffusé ce lundi, le PDG de la marque à la Pomme s’est laissé aller à quelques commentaires.

‘Une voiture, c’est un robot’

Tim Cook a d’abord été interrogé au sujet de Tesla. Elon Musk a récemment déclaré qu’il avait un jour proposé au PDG d’Apple de racheter son entreprise de véhicules électriques pour 1/10e de sa valeur actuelle. Celui-ci lui aurait opposé un refus catégorique, n’acceptant même pas de le rencontrer.

‘Vous savez, je n’ai jamais parlé à Elon, même si j’ai beaucoup d’admiration et de respect pour l’entreprise qu’il a construite. Je pense que Tesla a fait un travail incroyable, non seulement en prenant la tête, mais aussi en la conservant pendant si longtemps dans le domaine des véhicules électriques. J’ai donc une grande estime pour eux’, a réagi Tim Cook, bon joueur mais visiblement pas totalement en accord avec la déclaration d’Elon Musk.

Le boss d’Apple a ensuite été invité à s’exprimer sur l’Apple Car, la journaliste rappelant que le groupe s’était offert en 2019 Drive AI, une startup de conduite autonome.

‘Pour ce qui est du travail que nous faisons sur ce terrain-là, je vais évidemment être un peu timide. L’autonomie, en elle-même, est une technologie de base, selon moi. Si vous prenez un peu de recul, la voiture, à bien des égards, est un robot. Une voiture autonome est un robot. Et donc il y a beaucoup de choses que vous pouvez faire avec l’autonomie. Et nous verrons ce que fait Apple. Nous étudions tellement de choses en interne. Beaucoup d’entre elles ne voient jamais la lumière du jour. Je ne dis pas que ce sera le cas ici’, a expliqué le PDG d’Apple.

Pour délier la langue de bois de Tim Cook, la journaliste du New York Times lui a demandé si Apple comptait se contenter de créer une technologie d’autonomie à mettre à la disposition aux constructeurs automobiles ou si elle planchait sur sa propre voiture. ‘Je pense qu’il faut que ce soit une voiture. Vous ne pouvez pas vous contenter de faire de la technologie. Vous n’êtes pas Google. Vous n’allez pas la laisser aux autres’, lui a-t-elle lancé pour le titiller.

‘Nous aimons intégrer des équipements électroniques, des logiciels et des services, et trouver les points d’intersection de ces éléments, car nous pensons que c’est là que la magie opère. Et c’est donc ce que nous aimons faire. Et nous aimons posséder la technologie primaire qui s’y rattache’, a répondu Tim Cook.

De nombreuses inconnues

Tim Cook n’a donc pas infirmé les rumeurs autour de l’Apple Car, confirmant son intérêt pour la technologie, sans pour autant clamer travailler sur un véhicule propre. Rappelons que le groupe possède un département axé sur l’autonomie, le projet Titan. Plusieurs milliers d’employés y travaillent, dont Doug Field, l’ancien directeur de l’ingénierie de Tesla.

Tout porte à croire que le projet Titan verra un jour éclore l’Apple Car. Outre le nom du potentiel allié automobile d’Apple, les analystes éprouvent pas mal de difficultés à prédire le secteur précis sur lequel la marque à la Pomme se situera. Certains croient savoir qu’elle lorgne le marché de masse, en tentant de démocratiser l’accès aux véhicules électriques. D’autres estiment qu’elle va rester fidèle à ses principes, proposant une voiture de très haute qualité, voire de luxe, et donc relativement onéreuse.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…