Theo Francken a été bombardé de chaussures et de boissons par des manifestants

Theo Francken a été bombardé de chaussures et de boissons par des manifestants

Le secrétaire d’État à l’asile et à la migration Theo Francken (N-VA) a été bombardé. À la sortie d’une réunion avec son partenaire de coalition, le MR, des dizaines de manifestants lui ont lancé des chaussures et des boissons.

Theo Francken sortait d’un hôtel à côté de l’aéroport de Charleroi. Hier soir, il était l’invité d’honneur d’un débat avec le MR sur la politique d’immigration du gouvernement. Les manifestants qui l’ont bombardé de chaussures et de boissons étaient principalement des syndicats. La police a eu du mal à les canaliser. Ils ont même fait irruption à l’intérieur de l’hôtel.

Lors du débat, Francken a maintenu sa décision de ne pas délivrer le visa à la famille syrienne, même si la Cour d’appel lui a donné tort et condamné à payer une astreinte. Il s’est justifié: « ce serait créer un pont ». Le secrétaire d’État craint d’ouvrir la voie à d’autres réfugiés syriens qui voudraient, eux aussi, tenter leur chance pour venir vivre en Belgique.

À cause de l’affaire de visa

Francken est sous le feu des critiques car il refuse toujours de délivrer un visa humanitaire à une famille syrienne. Et pourtant, les tribunaux sont contre lui. L’État belge a été condamné en appel à payer une amende de 4.000 euros par jour de retard. La famille s’est même liée d’amitié avec une famille wallonne qui se porte garante de l’héberger.

L’affaire dure depuis des semaines et est loin d’être terminée.

Articles sponsorisés