Selon la CIA, la Russie aurait pas mal mis son grain de sel dans l’élection de Trump

Selon la CIA, la Russie aurait pas mal mis son grain de sel dans l’élection de Trump

Trump est le nouveau Président des États-Unis, et pourtant son élection fait toujours parler d’elle. Ce coup-ci, c’est la Russie qui est pointée du doigt. Et pas par n’importe qui: la CIA a rapporté que c’était “quite clear” que la victoire de Trump était l’objectif de la Russie. Obama a ordonné que toutes les cyber-attaques, qui ont eu lieu pendant l’élection présidentielle, soient analysées. 

La Russie a donc fait tout ce qui était en son pouvoir pour que Trump gagne la Maison Blanche. Says who? La CIA. Selon l’agence américaine, le but de la Russie a toujours été de faire accéder Trump à la présidence des États-Unis, rapporte le Washington Post

L’agence de renseignements a livré des informations à huis-clos à une commission de sénateurs. Selon la CIA, des personnes ayant des liens avec le gouvernement russe auraient fourni à Wikileaks des documents hackés du Comité national démocratique, mais aussi du président de campagne d’Hillary Clinton. Les individus ciblés seraient connus des services de renseignements, et toujours selon l’agence, l’opération russe visait à stimuler la campagne de Trump et mettre des bâtons dans les roues à Hillary.

Réaction de Trump

C’est ce qui vaut sans doute le plus dans cette sérieuse affaire. À ces révélations de la CIA, Donald Trump a répondu: “Ce sont les mêmes personnes qui ont dit que Sadam Hussein avait des armes de destruction massive”.

Lors de la campagne, le sujet des hackeurs russes avait déjà été mise sur le tapis. Trump avait répondu lors d’un débat face à Hillary Clinton le 26 septembre dernier: “Je ne crois pas qu’ils ont interféré… On dit aussi, c’est la Russie, la Russie, la Russie. Mais ça pourrait être la Chine. Ça pourrait être aussi un bête type à sa maison dans le New Jersey.”

Obama a annoncé hier qu’avant le 20 janvier, c’est-à-dire le jour de l’inauguration de la présidence de Trump, l’enquête sur les cyber-attaques qui ont eu lieu pendant les élections devait être bouclée. Même si le résultat de cette enquête ne changerait en théorie rien sur l’issue des élections, cela pourrait mettre en lumière la relation russo-américaine selon Trump…

Articles sponsorisés