Se baigner dans les étangs et points d’eau bruxellois? Bruxelles Environnement va étudier la question

Se baigner dans les étangs et points d’eau bruxellois? Bruxelles Environnement va étudier la question

Toute la semaine dernière, il faisait particulièrement chaud à Bruxelles. Qui n’a pas rêvé de se baigner dans les différents points d’eau de la capitale? Et bien figure-toi que Bruxelles Environnement, sous l’impulsion de la ministre de l’Environnement, va procéder à des analyses de l’eau pour que les Bruxellois puissent se baigner dans un futur proche. 

À Bruxelles, il y a des dizaines d’étangs et de points d’eau qui ont donné envie à pas mal de Bruxellois. Mais actuellement, les baignades sont interdites… Mais peut-être plus pour longtemps. En effet, la ministre de l’Environnement Céline Fremault a commandé une étude à Bruxelles Environnement. Durant cet été, l’eau des étangs et points d’eau va être analysée pour déterminer si oui ou non, les baignades sont envisageables.

Dans un communiqué, le cabinet de la ministre rappelle que “l’eau peut également apporter une valeur récréative dans notre espace urbain.” Alors, des analyses auront lieu cet été, de juin à septembre dans différents lieux bruxellois.

Résultats en octobre

Les analyses auront pour but de déceler les différentes bactéries qui peuvent se former dans les eaux stagnantes: “La campagne d’échantillonnage, d’analyse et d’étude portera entre autres sur la turbidité (ou en d’autres mots la caractéristique optique de l’eau, à savoir sa capacité à diffuser ou absorber la lumière incidente), la salmonelle, les entérocoques intestinaux et les escherichia coli. Une étude sera menée parallèlement au niveau des caractéristiques des différents lieux : profondeur, superficie, mesure de protection, utilisation actuelle, couche géologique, alimentation, …” peut-on lire dans un communiqué.

Tous les résultats de ces analyses seront publiés en octobre 2018. Quand ce sera fait, la ministre Céline Fremault déterminera les lieux les plus propices à la baignade et les autorités communales concernées seront saisies pour lancer une étude de projet. “Il n’est pas possible de présager aujourd’hui des résultats du monitoring de cet été mais le souhait est bien clair de mettre tout en œuvre pour doter Bruxelles, Capitale de l’Europe, d’une ou plusieurs zones de baignade naturelles au bénéfice des familles bruxelloises”, assure Céline Fremault. Réfléchis déjà à tes tenues pour aller te baigner à Bruxelles durant l’été 2019.

Articles sponsorisés