Sale temps pour la suédoise: sept entrepreneurs flamands sur dix ne croient plus dans le gouvernement Michel

Sale temps pour la suédoise: sept entrepreneurs flamands sur dix ne croient plus dans le gouvernement Michel

Le Voka voit mal le gouvernement Michel apporter du neuf dans l’économie belge. Ce réseau d’entreprises flamandes pense que la suédoise ne pourra pas boucler de gros dossiers avant les prochaines élections.

“Sept entrepreneurs sur dix ne voient pas Michel I trouver un nouvel élan”, déclare le Voka dans une enquête citée par Het Laatste Nieuws. L’économie belge a de solides bases mais les entrepreneurs flamands ne sont pas rassurés.

“Presque personne ne voit le gouvernement tomber, mais à peine 22% pensent qu’il va trouver un nouvel élan en 2017”, déclare Hans Maertens, le directeur général du réseau d’entreprises flamandes Voka.

“Plus en état”

“71% estiment que le gouvernement Michel I n’est plus en état d’ici les élections [en 2018] de boucler de gros dossiers. Il s’agit avant tout d’abaisser de l’impôt des sociétés, mais aussi de réformer les soins de santé ainsi que de mettre en oeuvre les travaux relatifs au travail faisable et à la compétitivité. La seule chose que les entrepreneurs ont vu concrètement sur le terrain est le tax shift et la réforme des pensions.”

Les entrepreneurs sont également inquiets de l’impact négatif de l’économie dans l’Union européenne sur la croissance belge et les exportations belges. Ils évoquent des mesures nuisibles, comme une nouvelle taxe sur la valeur ajoutée créée par les entrepreneurs, qui ne donneraient rien et seraient donc hors de question.

Articles sponsorisés