Réconcilie rentrée et santé mentale avec ces 4 astuces

Réduire le stress de la rentrée

La fin de l’été – qui rime malheureusement avec la fin des vacances – approche. Les jours commencent déjà à être de plus en plus courts. A moins qu’ils ne passent de plus en plus vite? Comment te préparer sans stresser à la rentrée à l’unif ou à retourner au travail? Voici nos conseils pour une rentrée bonne pour ta santé mentale.

Quand on pense à la santé, on pense bien sûr à la forme physique. Mais il y a un deuxième aspect tout aussi important: ta santé mentale. Et si tu n’entretiens pas ta bonne santé mentale, tu es susceptible de te laisser envahir par les émotions négatives. Le plus petit problème devient un obstacle insurmontable et ta vie quotidienne devient presque un fardeau. Comme ton corps, ton esprit a aussi besoin de s’entrainer!

1. Respire et prend un peu de recul

via GIPHY

Toi aussi, tu as l’impression de courir partout, comme un poulet sans tête, toute la journée? Bien sûr tu veux donner un but à ta vie et accomplir certaines tâches dans ta journée. Pour la rentrée, tu as sans doute pris toutes sortes de bonnes résolutions: aller au travail en vélo ou aller à la salle minimum une fois semaine. Tu es du genre à enchainer les nouveaux goals? Une fois ton premier objectif atteint, relaxe! Prend un peu de recul, félicite-toi et, surtout, respire!

De façon générale, les gens ont du mal à vraiment prendre du recul dans leur vie. La morale de l’histoire, c’est surtout d’apprendre à t’écouter et à écouter ton corps. Les cernes verdâtres jusqu’aux genoux ou les maux de tête qui t’écrasent les yeux, ce n’est pas ton état normal: si tu en es victime, il est temps de prendre une pause. Organise une soirée avec tes amis. Pourquoi pas, même, faire un peu de sport entre potes? C’est parfait pour te changer les idées et papoter tranquillement. Une fois le rendez-vous fixé, c’est moins tentant de l’annuler.

2. Sois réaliste quand tu fais tes plans pour la semaine

via GIPHY

Deuxièmement, ce mot est très important: réaliste. On a tous le même réflexe, surtout en début de sess’: on fait tellement de plans que, mis bout à bout, ta journée fait 32 heures. Reviens à la réalité, la journée, c’est 24 heures. Apprend à gérer tes priorités, toi seul.e peut le faire. Tu ne peux pas être partout et tu profiteras beaucoup plus si tu arrives à te reposer un peu.

Comment faire? N’aies pas peur de laisser des trous, par ci par là dans ton planning. Ce qui te permet, en plus, de pouvoir participer à des events de dernières minutes. Parce que ça arrive inévitablement. Et de temps à autres, ces trous te laisseront un peu de temps pour te reposer et dormir. Pas une mauvaise idée, si tu veux notre avis.

3. Ruminer, ça ne sert à rien

via GIPHY

Tu es du genre à toujours être préoccupé.e et à te tracasser pour un rien? Tout ça, ça épuise mentalement. Finalement, plus tu es anxieu.x.se et tendu.e, plus tu es entrainé.e dans un spirale infernale négative.

Plus facile à dire qu’à faire, mais il te faut alors des distractions. Tu sens le stress te submerger? Décroche ton téléphone et passe un coup de fil à ton meilleur pote. Parler de tout et de rien, de conneries, ça fait un bien fou. Ou prend la direction de la salle de sport. C’est une bonne manière d’évacuer le stress et de retrouver l’énergie dont tu as besoin!

4. Fais gaffe à ce que tu manges

via GIPHY

Quand as-tu mangé un véritable repas pour la dernière fois? D’habitude, quand on est pressé, on grignote et c’est à peu près tout. Tu files au supermarché te dégoter un sandwich triangle que tu manges dans le bus. Ou alors tu prend le temps de t’asseoir, mais tu mâche machinalement, les yeux rivés sur Instagram. Cette situation t’es beaucoup trop familière?

Pour la rentrée, fais toi une faveur. Quand l’heure du lunch arrive, prend le temps de manger. Accorde toi cette pause bien méritée. Profites de ton repas: sens et goûte vraiment, plutôt que d’absorber tes aliments. Et essaie de ne pas faire toutes sortes de choses en même temps.

Articles sponsorisés