Pringles: “l’ennemis du recyclage” va enfin proposer un tout nouvel emballage

(EPA/ADRIAN BRADSHAW)

Tu ne t’es peut-être jamais posé la question, mais les tubes de Pringles sont totalement impossibles à recycler. Mais cela devrait bientôt changer. Autre bonne nouvelle: le packaging gardera sa forme légendaire pour protéger le précieux sésame.

Le tube est actuellement constitué d’un mélange de matériaux: un cadre métallique, un couvercle en plastique, du carton à l’extérieur et du papier aluminium à l’intérieur. Il n’est donc pas surprenant que la Recycling Association britannique qualifie l’emballage de ‘Number One recycling villain’, l’ennemi numéro du recyclage. “Ces choses sont un… cauchemar. Impossible de séparer les parties”, explique Simon Ellin, CEO de l’organisation, à la BBC.

Mais Kellogg, le propriétaire de la marque de chips, compte désormais remédier à ces critiques. Le géant des céréales pour le petit-déjeuner effectue actuellement des tests pour mettre au point un nouveau tube, composé à 90% de papier et à 10% de plastique. Ce dernier point est crucial, car une barrière est nécessaire pour protéger la nourriture de l’oxygène et de l’humidité. En ce qui concerne le couvercle, des tests sont effectués avec une variante en plastique et une autre en papier. Les deux sont recyclables.

Il a fallu un an pour développer le nouvel emballage. Afin de maintenir la production de Pringles, Kellog doit produire trois millions de tubes par jour rien qu’en Europe. Selon les militants écologistes, le changement peur paraître minime, mais à grande échelle, il est serait synonyme d’une réduction significative des déchets.

On ne sait pas encore si la version papier du célèbre tube sera bientôt disponible en Belgique.

Articles sponsorisés