Panama Papers: la police fouille les bureaux de Mossack Fonseca mais les avocats portent plainte

Panama Papers: la police fouille les bureaux de Mossack Fonseca mais les avocats portent plainte

Mardi, la police panaméenne a fait une perquisition dans les locaux du cabinet Mossack Fonseca qui est derrière la plus grosse histoire d’évasion fiscale jamais révélée. Le procureur a affirmé que la perquisition s’était déroulée sans incident. La firme nie toute implication et parle de désinformation. Elle a carrément porté plainte pour piratage et vol de documents.

La police panaméenne a fait une descente au siège du cabinet d’avocats Mossack Fonseca ce mardi pour trouver des preuves que la firme trempe dans des activités illicites. La visite des autorités panaméennes dans ces locaux de Panama City s’est déroulée sans accroches, a expliqué le procureur. Les journalistes sur place qui guettent chaque mouvement depuis des jours ont dû se contenter de vagues informations.

Le procureur en charge des opérations a déclaré que l’objectif était d’obtenir “des documents liés aux informations publiées dans les articles de presse montrant que la firme avait eu recours à des activités illicites.” Ramon Fonseca, l’un des associés à la tête du cabinet d’avocat, a déclaré que la compagnie avait été hackée par des serveurs étrangers. Il a également déclaré avoir déposé une plainte pour piratage et vols de documents au bureau du procureur de Panama City.

Le scandale des Panama Papers a été mis au jour par un consortium de de 108 médias, l’ICJ. Les journalistes ont fait fuiter 11 millions de documents révélant que des hommes d’affaires du monde entier avaient profité d’un système d’évasion fiscale. En Belgique, on parle de sommes gigantesques non-payés à l’état depuis près de 40 ans.

Sources: BBC, Le Monde

Articles sponsorisés