Only in Belgium! Les profs flamands vont coopérer avec la France pour améliorer leurs cours de français

Only in Belgium! Les profs flamands vont coopérer avec la France pour améliorer leurs cours de français

Au pays du surréalisme, plus rien ne nous étonne. Ce lundi, la ministre flamande de l’Enseignement a signé un accord de coopération avec l’ambassadrice de France en Belgique. Le but? Améliorer les cours de français au sein des écoles flamandes, mais pas seulement. 

De Morgen a balancé une info plutôt incroyable: plutôt que de se tourner vers la Wallonie, la Flandre va coopérer avec la France pour améliorer l’apprentissage du français dans ses écoles. Un partenariat a été signé à Anvers hier entre Hilde Crevits (CD&V) et l’ambassadrice de France en Belgique Claude-France Arnould.

Que contient cet accord précisément? Des stages de formation pour les profs flamands organisés en France ainsi que des échanges d’élèves et de matériel didactique. Ces échanges se feront entre deux lycées reconnus par la France et qui sont situés à Anvers et Bruxelles et les écoles flamandes.

Peur de se faire corriger

Une coopération plus que nécessaire si on en croit la ministre: “J’entends régulièrement que même les professeurs n’osent plus parler le français en classe. Vous ne pouvez pas comprendre une langue uniquement en étudiant du vocabulaire et de la grammaire”, s’inquiète-t-elle.

C’est particulièrement vrai pour l’enseignement primaire où on apprenait récemment que certains profs se faisaient corriger par les élèves bilingues. Un instituteur sur trois disait même ne pas oser parler le français en classe, de peur de se faire corriger. On apprend aussi que pour se protéger, les profs s’accrochent aux livres et à l’écrit, en supprimant la pratique de la langue.

L’accord vaut pour trois ans et permettra donc aux profs de mieux s’imprégner de la langue française en effectuant des déplacements dans l’hexagone. La Wallonie n’est pourtant pas si loin.

Articles sponsorisés