On te dit tout sur “Play Pass”, le nouveau Netflix du casual gamer

Google Play - Capture d'écran YouTube

Après Apple, c’est au tour de Google de nous sortir un “Netflix” du casual gaming. On te dit tout ce qu’on en sait, avec un petit résumé en fin d’article si t’as vraiment pas le temps.

La dernière trouvaille de Google, outre le fait de te demander avant d’écouter tes conversations, c’est Play Pass. Un abonnement disponible sur Android, qui pour 4,99€ par mois te propose de profiter d’une myriade de jeux mobiles habituellement payants, oscillant entre les quelques centimes et la dizaine d’euros.

Apple Arcade versus Google Play Pass

Depuis quelques mois déjà, des fuites indiquaient la sortie de cet abonnement, vu par certains comme une réponse au Apple Arcade de la firme à la pomme. Contrairement à ce dernier, l’abonnement ne donne pas accès à un contenu exclusif, mais bien à toutes les applications gratuites sans publicité, ainsi que les applications payantes reprises dans le catalogue.

Même s’il ne s’agit pas que de jeux, qui constituent deux tiers des applications concernées d’après The Verge, l’accent est mis sur le côté gaming de la plateforme. Dans sa vidéo d’annonce, Google met en exergue des jeux comme Stardew Valley, Limbo, Risk ou encore Star Wars: Knights of The Old Republic.

Un choix qui mêle indé et blockbusters du “casual gaming”. Au total, ce sont 350 applications, soit plus du triple que ce que propose Apple Arcade qui sont proposées avec cet abonnement. L’autre nouveauté, c’est l’attention accordée aux développeurs avec cette nouvelle fonctionnalité: non seulement il devient plus simple de développer son propre jeu sur la plateforme (tant qu’ils utilisent un API de base), mais la rémunération, jusqu’ici énorme point faible d’Android, devrait être plus performante.

Un meilleur traitement des développeurs?

La rémunération se fera en effet en fonction de “l’engagement” des utilisateurs: au lieu de compter le nombre de téléchargements, c’est le temps passé sur chaque application qui sera mis en avant.

Les développeurs restent cependant sceptiques. Certains reprochent à Google, via cette méthode de rémunération, de privilégier les jeux aux pratiques addictives, et non les jeux narratifs à personnage unique, comme Limbo par exemple. Même si on aura plus tendance à retourner jouer sur Candy Crush qu’à revivre l’histoire d’un jeu narratif, rien n’enlève à la qualité du deuxième, qui a sans doute demandé plus de temps de production. À voir. Pour l’instant, il n’est possible d’accéder au programme des développeurs que via invitation.

Google Play Pass en bref:

  • Prix: 1,99€ par mois la première année (offre limitée) puis 4,99€
  • Disponible: dès maintenant aux USA, “prochainement” dans le reste du monde.
  • Nombre de jeux: 350 applications dont 2/3 de jeux, mêlant indé et gros succès.
  • Abonnement familial: jusqu’à 6 personnes sur un abonnement, possibilité de mettre un contrôle parental.
  • Publicité: aucune, plus d’achats intégrés sur des applications qui en auraient autrement.

Articles sponsorisés