Ninja parti, Twitch a utilisé sa chaîne pour promouvoir du porno

À peine parti, Twitch a décidé de tester une fonctionnalité de recommandation sur la chaîne du streamer aux 15 millions d’abonnés Ninja. Manque de bol: parmi les lives exposés, le premier en liste était un porno.

Du jamais vu pour Ninja. Après avoir réalisé une transition “en douceur” de Twitch à Mixer et accumulé près d’un million d’abonnés en à peine cinq jours, le streamer a eu une petite surprise en s’aventurant sur son ancienne plateforme: Twitch faisait la promotion d’autres chaînes sur sa page.

Jusqu’ici, petit couteau dans le dos, mais une machette arrive: parmi les streams recommandés était présent une chaîne de porno live (car oui, il y a de la pornographie sur Twitch). De quoi donner une frayeur à Tyler Blevins de son vrai nom, dont la communauté regroupe beaucoup de jeunes adolescents et enfants.

Déçu et désolé

Dans une vidéo postée sur Twitter, Ninja s’est dit “déçu” de l’attitude de Twitch et s’est excusé auprès de ses fans. D’après lui, aucune autre chaîne déconnectée n’a eu droit au traitement réservé à la sienne, qui a été construite au cours de 8 années de stream et qui est intimement liée à son image et à sa marque.

Twitch a très rapidement réagi, en supprimant les autres chaînes recommandées de sa page (dont le porno) et en effectuant un retour à la normale. Le co-fondateur de la boîte, Emmett Shear, a lui-même donné des explications dans un fil Twitter.

“Notre communauté vient sur Twitch en cherchant du contenu live. Pour s’assurer qu’ils trouvent de bonnes chaînes lives, nous avons expérimenté en montrant du contenu recommandé à travers Twitch, y compris sur les pages de streamers qui sont déconnectés”, a-t-il écrit, tout en expliquant que le contenu qui apparaissait sur la chaîne de Ninja violait les conditions d’utilisation de la plateforme, qui a pris l’initiative de la désactiver.

#TwitchOverParty

Certains s’amusent de la situation, alors que beaucoup découvrent la part érotique de Twitch. Depuis plusieurs années, ce genre de chaînes existe sur la plateforme, et constitue un réel problème pour les modérateurs. Si bien qu’il existe même une catégorie PornHub appelée “vidéos Twitch”.

De quoi empirer encore plus la situation pour Twitch, qui est déjà dans un scandale de défaut de “ban”. Plusieurs utilisateurs ont lancé le hashtag #TwitchOverParty pour dénoncer le manque de modération, déclenché par une streameuse, Alinity, qui maltraitait son chat en plein live, sans jamais être bannie.

C’est mal barré pour racheter sa réputation chez Twitch. Peut-être qu’au final, Mixer a choisi le bon moment pour faire migrer Ninja chez eux: beaucoup sont tentés de faire de même.

Articles sponsorisés