Moins de taxes, plus de bonbons! La Belgique fait marche arrière et renonce à la taxe sur le sucre

Moins de taxes, plus de bonbons! La Belgique fait marche arrière et renonce à la taxe sur le sucre

Le gouvernement belge a décidé de renoncer à l’introduction d’une taxe sur le sucre. La raison? Le pouvoir d’achat des ménages en souffrirait trop. Cette taxe devait normalement rapporter 250 millions d’euros à l’État. 

L’année dernière, le gouvernement belge avait décidé d’introduire une taxe sur le sucre afin d’en réduire la consommation.

En conséquence, une taxe devait être imposée sur TOUTES les sucreries, y compris les pâtes à tartiner, les yaourts, les céréales etc. Bref, une vraie catastrophe pour le portefeuille des amateurs de sucre car ces gourmandises allaient du coup coûter plus cher.

Mais finalement, changement de programme: le gouvernement belge a décidé de ne pas le faire. Le cabinet de la ministre de la Santé, Maggie De Block (Open Vld), a déclaré que “Le gouvernement ne veut pas augmenter les charges sur le pouvoir d’achat”, rapporte le journal l’Echo.

250 millions d’euros

Normalement, cette taxe devait rapporter à l’État près de 250 millions d’euros qui devaient contribuer au financement des baisses de charges fiscales pour les particuliers et les entreprises.

Mais du coup, comment combler le trou budgétaire? Normalement, d’autres mesures devraient compenser ce que l’État ne va pas gagner. Peut-être que tu penses déjà à une augmentation de la taxe sur le tabac? Le problème c’est qu’apparemment, l’augmentation du prix des cigarettes poussent les consommateurs à simplement à aller chercher leur paquet de tabac à l’étranger, ce qui n’arrange pas vraiment le problème. Il faudra trouver une autre victime.

iStock

Articles sponsorisés