Left Right
scrollTop top

Même avec les confinements, Pokémon Go réalise sa plus belle année


© Pokémon Go / Niantic

En 2020, la population mondiale n’a pas vraiment pu profiter a 100% de la nature puisqu’elle a dû se confiner à plusieurs reprises pour éviter la propagation du Covid-19. Une année à oublier pour des jeux comme Pokémon Go? Pas du tout!

Pokémon Go propose à tous les joueurs de rentrer dans la peau d’un chasseur de Pokémon en les invitant à sortir de chez eux pour attraper des petites créatures. Mais lors de cette année marquée par le Covid-19 et les confinements, difficile de sortir de chez soi pour chasser.

On imagine donc que le jeu Pokémon Go a connu une année compliquée. En fait, il n’en est rien. Niantic a en effet partagé son rapport annuel et surprise: le jeu a réalisé sa meilleure année depuis son lancement en 2016.

Pokémon Go, une valeur sure

Beaucoup pensent que le succès de Pokémon Go n’était qu’éphémère. Ce n’est absolument pas le cas. Même si le jeu a connu un passage à vide, il est toujours extrêmement populaire. Mais avec la crise sanitaire, on était en droit de s’attendre à une large baisse de régime vu l’impossibilité pour de nombreux joueurs d’aller chasser dehors.

Eh bien malgré la crise, le jeu a généré un milliard de dollars de recette. Mais comment a fait Niantic? C’est simple, l’entreprise a adapté son jeu au monde qui l’entoure. Philippe Marz, Product Marketing Manager chez Niantic, explique la stratégie mise en place:

Par exemple, vous êtes chez vous et vous faites le ménage, vos pas sont comptés et ont un impact réel, positif, sur le jeu, commente le responsable marketing. L’expérience individuelle a été renforcée. À l’origine de Pokémon Go, il s’agit de trouver et attraper les Pokémon, là, ce sont les Pokémon qui vous trouvent. Vous pouvez rester chez vous et profiter du jeu.

Philippe Marz

Stratégie payante qui a permis d’assurer la sécurité des joueurs mais aussi d’attirer de nombreux autres adeptes qui ont pu capturer des centaines de Pokémon tout en restant chez eux.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…