L’Europe est-elle prête à affronter un éventuel retour des combattants de Daesh si Mossoul tombe? Pour le moment, zéro plan

L’Europe est-elle prête à affronter un éventuel retour des combattants de Daesh si Mossoul tombe? Pour le moment, zéro plan

Quelles seront les conséquences si Mossoul tombe? Le Commissaire européen à la sécurité, Julian King, prévient que l’Europe doit se préparer à un éventuel retour des combattants djihadistes. Selon lui, le retour d’un faible nombre de combattants « poserait un sérieux problème » pour l’Europe. En ce moment, 2.500 combattants de Daesh qui sont à Mossoul viennent d’Europe. 

Après une journée de combat, les troupes irakiennes sont à 40 kilomètres de la ville de Mossoul. On parle déjà de victoire, mais peut-on parler d’une victoire à long terme? La question que l’on se pose maintenant est « quelles seront les conséquences si Mossoul tombe? ». Le Commissaire européen à la sécurité, Julian King, l’affirme: « Si on récupère Mossoul, on doit anticiper le retour des combattants djihadistes en Europe ».

Il a expliqué au journal allemand Die Welt que même un faible nombre de combattants poserait un « sérieux problème » pour l’Europe. Il a ensuite rappelé qu’il y a à peu près 2.500 combattants à Mossoul qui viennent de l’UE.

Il a aussi déclaré que c’était « peu probable qu’il y ait un exode massif des combattants de Daesh vers l’Europe » et que dans le passé, des cas similaires ont montré que « peu de combattants revenaient ». Mais il préfère prévenir: « un petit chiffre reste une menace ».

Qu’en est-il sur place à Mossoul?

Durant le premier jour de l’offensive, une coalition de 34.000 personnes (issus de l’armée irakienne, des forces kurdes sunnites et américaines) a repris des villages et des arrondissements situés au sud et l’est de Mossoul. Un reporter de la BBC, Ahmed Maher, qui est sur place, explique que le stratégie est d’encercler la ville avant de rentrer dedans.

Le porte-parole du Pentagone, Peter Cook, a quant à lui déclaré lundi à la BBC qu’ils étaient « en avance sur le planning » mais qu’on ne savait pas encore si les combattants de Daesh allait continuer la lutte. Peut-être que la bataille va encore durer un petit temps. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a déclaré que la bataille risquait de durer des semaines, voire des mois.

Au dernières nouvelles, 700.000 personnes sont à Mossoul dont 3.000 à 3.500 sont des combattants de Daesh.

Source: BBC

Articles sponsorisés