Les tattoos ne sont pas sans risque et certaines couleurs sont plus dangereuses que d’autres

Les tattoos ne sont pas sans risque et certaines couleurs sont plus dangereuses que d’autres

Vous ne le saviez peut-être pas en allant vous faire tatouer mais ce n’est pas sans risque. Les tatouages, malgré leur beauté, peuvent être cancérigènes. C’est ce que révèle une enquête de l’Agence européenne des produits chimiques. Et certaines couleurs sont plus dangereuses que d’autres. 

Et ce qui pose problème dans les tatouages, c’est l’encre! Si vous aussi vous adorez le rouge et que cette couleur doit impérativement se retrouver dans tous vos tattoos, attention à vous. L’encre rouge peut causer des problèmes de peau. Parce que cette encre là contient du sulfure de mercure, cela peut causer des enflures et des douleurs. On parie que votre tatoueur ne vous a pas prévenus…

Si vous avez poussé un soupir de soulagement en constatant que vous n’aviez pas de rouge dans vos tattoos, ne vous réjouissez pas trop vite. En plus du rouge, le bleu, le vert et le mauve peuvent provoquer des granulomes, des petits boutons sur la peau qui vous démangent. Et on vous déconseille d’aller regarder les photos sur google, vous risquez d’avoir peur!

Et surtout prudence avec le noir! “Il pourrait vous laisser des cicatrices à vie et vous risquez une réaction allergique mortelle” a prévenu le NHS, le système de la santé publique du Royaume-Uni.

Allergie, cancer

“Les préoccupations les plus graves concernent les allergies causées par les substances qu’on trouve dans les encres et les effets possiblement cancérigènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction”, révèle l’étude.

Le problème en fait c’est que les encres ne sont pas bien régularisées en Europe. Il est clair qu’il va falloir regarder tout ça de plus près et interdire les substances nuisibles. Et un porte-parole de l’agence a d’ailleurs averti qu’une proposition formelle de limiter les substances serait présentée au cours de l’année afin de lancer la procédure. Et pour faire avancer les choses, le public sera invité à participer à la recherche.

Mais en attendant, on ne rigole pas avec ça. Si vos tattoos vous donnent des réactions, n’hésitez pas à consulter un médecin au plus vite.

iStock
Source: Independent

Articles sponsorisés