Left Right
scrollTop top

Les Belges choisissent de plus en plus la côte néerlandaise parce qu’elle n’est pas « pétrifiée »


Les Belges choisissent de plus en plus la côte néerlandaise parce qu’elle n’est pas « pétrifiée »

L’année dernière, la côte néerlandaise a été visitée par 2,3 millions d’étrangers, qui ont dépensé un total de 1,2 milliard d’euros. Une proportion croissante de ces touristes étaient belges, « parce que notre côte est moins fossilisée », disent les Hollandais.

Cela a été annoncé ce mercredi par le Conseil néerlandais du Tourisme et des Congrès (CNTS). Les Allemands et les Belges apprécient particulièrement les plages et les dunes néerlandaises.

Une bonne accessibilité, le vélo, la marche et les vues panoramiques sont apparemment la raison principale de cet engouement. « Les Belges trouvent la côte néerlandaise attrayante depuis longtemps, surtout parce qu’elle est moins fossilisée que la côte belge et parce qu’il y a relativement plus de choses à faire du côté des Pays-Bas », explique la porte-parole du CNTS Thérèse Arian. Les Allemands apprécient quant à eux le paysage diversifié.

L’année dernière, 1,6 millions d’Allemands et près de 420.000 Belges ont visité la côte néerlandaise. Les chercheurs pointent également des domaines où le tourisme côtier peut se développer davantage: des restaurants de cuisine régionale, des excursions dans l’arrière-pays, des visites de sites historiques et des séjours dans les petits établissements.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…