Le prince Harry n’aime pas Fornite: un jeu “addictif” qui “ne devrait pas être autorisé”

Le prince Harry n’aime pas Fornite: un jeu “addictif” qui “ne devrait pas être autorisé”

À 34 ans, le prince Harry est maintenant un grand garçon. Les jeux vidéo, ça n’est plus sa tasse de thé. En tout cas certainement pas “Fortnite” qu’il dépeint presque comme un jeu de drogués.

Dans le cadre d’un événement qui vient en aide aux jeunes défavorisés de la banlieue londonienne (YMCA), le prince Harry a dit tout le mal qu’il pensait de Fortnite, dans des propos rapportés par la BBC: “Ce jeu devrait être interdit. Quels sont les bénéfices de l’avoir chez soi? Il a été créé pour vous rendre addicts, pour vous garder le plus longtemps possible devant votre ordinateur. C’est complètement irresponsable.”

Les deux millions de joueurs de par le monde sont ravis de savoir qu’ils sont des drogués. Le prince va même plus loin: il pense aussi que les réseaux sociaux “sont plus addictifs que l’alcool et la drogue”. Comme il y va! S’il est vrai qu’ils ne sont pas sans reproches, sa vision du jeu vidéo et des RS nous semble quelque peu caricaturale.

Des dégâts isolés

Il est vrai que Fortnite a déjà détruit des couples. Beaucoup de parents s’inquiètent également de voir leur marmot passer des heures devant l’écran, se nourrissant à peine. Mais ce n’est évidemment pas propre à Fortnite, ni à l’industrie du jeu vidéo d’ailleurs. Comme toujours dans ce genre de cas, il faut s’en remettre à Lavoisier, chimiste de génie, guillotiné (1794): “Rien n’est poison, tout est quantité” !

Même la Chine n’a pas fait interdire le jeu. Par contre, les joueurs ne peuvent pas jouer plus de 3 heures par jour sans recevoir un avertissement. Il faut rester calme Harry.

Articles sponsorisés