Left Right
scrollTop top

« Le peuple américain mérite de savoir »: les renseignements des États-Unis se préparent à publier un nouveau rapport sur les ovnis


© Reconstitution d’une rencontre avec un OVNI, en 1947. L’objet volant non-identifié est ici un panier à vapeur jeté en l’air et éclairé par un flash. – Isopix

L’ancien directeur du renseignement national américain a accordé une interview à Fox News. Une interview dans laquelle il déclare que le pentagone en a beaucoup sous la pédale en ce qui concerne les observations d’ovnis.

John Ratcliffe n’est pas n’importe qui. Il a été le directeur du renseignement national sous la présidence de Trump. Selon lui, le gouvernement américain s’apprête à révéler un nouveau rapport sur les évènements et objets non-identifiés. ‘Il y a beaucoup plus d’observations que celles qui ont été rendues publiques’, a-t-il déclaré à l’animatrice de Fox News Maria Bartiromo.

Début janvier, on se rappelle en effet que la CIA avait rendu publics des milliers de documents sur les ovnis en vertu de la loi sur la liberté de l’information. Un podcasteur s’est même engagé à tout scanner et à tout mettre sur un site web. C’est ainsi qu’il a déjà scanné plus de 2 millions de pages. Plus récemment encore, le Pentagone a révélé avoir détenu et testé des débris provenant d’objets volants non-identifiés.

‘Lorsque nous parlons d’observations, nous parlons d’objets qui ont été vus par des pilotes de la marine ou de l’armée de l’air, ou qui ont été captés par des images satellites qui, franchement, mènent des actions difficiles à expliquer. Des mouvements qui sont difficiles à reproduire et dont nous n’avons pas la technologie. Des objets qui voyagent à des vitesses qui dépassent le mur du son sans boom sonore’, explique plus loin l’ancien responsable.

L’année dernière, le Pentagone avait publié trois vidéos prises par des pilotes de l’US Navy, filmées entre 2004 et 2015.

‘Habituellement, nous avons plusieurs capteurs qui captent ces choses, et… certaines d’entre elles sont des phénomènes inexpliqués, et il y en a en fait beaucoup plus que ce qui a été rendu public’, poursuit Ratcliffe. ‘Le peuple américain mérite de savoir.’

L’ancien responsable explique que les services de renseignements s’efforcent de trouver ‘des explications plausibles’ à ces phénomènes. Mais parfois, ils ne sont tout simplement pas en mesure de les expliquer. ‘La météo peut provoquer des perturbations, des perturbations visuelles. Parfois, nous nous demandons si nos adversaires ne disposent pas de technologies un peu plus avancées que ce que nous pensions ou que nous avons réalisé. Mais il y a des cas où nous n’avons tout simplement pas de bonnes explications.’

Selon la journaliste, la divulgation du nouveau rapport du pentagone devrait avoir lieu le 1er juin. Grâce à un projet de loi du Comité sénatorial sur l’autorisation du renseignement. Un projet de loi plus global qui contenait une section sur ‘les phénomènes aériens non identifiés’. La directive du panel stipule que le rapport doit identifier, entre autres, les menaces posées par des phénomènes aériens non identifiés et si elles peuvent être attribuées à des adversaires étrangers. ‘Le rapport doit être soumis sous une forme non classée, mais peut inclure une annexe classifiée’, a néanmoins écrit le comité. Un compte à rebours de 180 jours a été déclenché, ce que confirme le bureau du directeur du renseignement national.

Lire aussi:


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…


Corona Virus Update

  • World
  • Number of
    infections
    136.069.313
  • Number of
    deaths
    2.937.292
  • Belgium
  • Number of
    infections
    939.309
  • Number of
    deaths
    23.636