Le FBI aurait payé des hackers professionnels pour déverrouiller l’iPhone du terroriste

Le FBI aurait payé des hackers professionnels pour déverrouiller l’iPhone du terroriste

Le FBI a réussi à se débrouiller sans Apple pour déverrouiller l’iPhone de l’un des auteurs de la tuerie de San Bernardino. On ne savait pas comment le FBI a fait, mais selon le Washinton Post il aurait en fait payé des hackers professionnels pour l’aider, rien que ça.

Cette histoire a défrayé la chronique pendant plusieurs semaines. La justice américaine avait été appelée à la rescousse par le FBI pour obliger Apple à l’aider pour déverrouiller le fameux iPhone de Syred Farook, l’un des auteurs de la tuerie de San Bernardino.

Apple se cachait derrière la protection des données de ses clients et a tenu bon jusqu’au bout. Et puis d’un coup, le FBI a dit que c’était réglé, qu’il avait réussi à faire ce qu’il voulait sans le coup de pouce d’Apple. Et on ne sait toujours pas comment il a fait.

Aucun commentaire du FBI ou d’Apple

Aux grands maux les grands remèdes! Selon le Washington Post, le FBI aurait payé des hackers professionnels pour déverrouiller ce satané iPhone. Ce n’est pas rare que des hackers vendent leurs services de la sorte à des entreprises ou même des gouvernements: on les appelle les « grey hat ».

Ici, ces hackers auraient donc trouvé une faille dans iOs pour permettre au FBI d’accéder aux données tant convoitées. Le FBI n’a pas commenté cette information. Il n’avait déjà pas commenté la rumeur selon laquelle il avait fait appel aux services de Cellebrite, une société israélienne, pour l’aider à accéder au contenu de l’iPhone. Et de son côté, Apple non plus n’a pas voulu répondre au Washington Post à ce sujet.

Source: Washington Post

Articles sponsorisés