Left Right
scrollTop top

Le compte à rebours a commencé: les skieurs devront-ils remonter les pistes à pied à carnaval?


© skier on an untouched ski track

Les remontées mécaniques des stations de ski françaises ne rouvriront pas en janvier, mais une réouverture en février est ‘un objectif que nous pouvons nous fixer’, a déclaré ce jeudi soir le Premier ministre français, Jean Castex.

Si le Premier ministre a dit ‘comprendre l’inquiétude des élus et professionnels de la montagne’ et leur ‘besoin de visibilité notamment sur la possibilité d’ouvrir pendant les vacances de février’, il n’a toutefois pas été en mesure de leur fournir une réponse définitive ce jeudi soir, lors d’un point presse sur la situation sanitaire en France.

Ce qui est définitif par contre, c’est que les stations de ski ne pourront pas rouvrir leurs remontées mécaniques en janvier. Mais l’espoir subsiste pour le mois prochain, qui est ‘un objectif que nous pouvons nous fixer’, a déclaré Jean Castex. Le chef du gouvernement français a toutefois tenu à tempérer un éventuel excès d’optimisme en ajoutant ‘qu’il serait prématuré de prendre une décision aujourd’hui compte tenu des incertitudes sanitaires qui demeurent’.

20 janvier

Un point sur la situation avec les professionnels du secteur est prévu pour le 20 janvier, deux semaines avant le début des vacances scolaires en France et trois semaines avant la période fixée en Belgique.

D’ici là, la France poursuivra ‘son action diplomatique’ avec les pays voisins afin qu’eux non plus ne rouvrent pas leurs remontées mécaniques, ce qui créerait une situation de concurrence inéquitable avec les stations de l’Hexagone.

Une réouverture à la date du 7 janvier avait été avancée en décembre dernier, mais la situation sanitaire, ‘devenue plus fragile au cours des dernières semaines’ selon les termes du Premier ministre français, a contraint le gouvernement à cette réouverture sine die.


Ces articles pourraient aussi vous intéresser…