“Le combat durera aussi longtemps que cela est nécessaire”: Francken (N-VA) ne veut pas donner de visas à la famille syrienne

“Le combat durera aussi longtemps que cela est nécessaire”: Francken (N-VA) ne veut pas donner de visas à la famille syrienne

Theo Francken (N-VA) persiste et signe. Le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration a fait savoir à la Chambre qu’il n’avait pas l’intention de délivrer de visas à la famille syrienne qui le demande. Et ce même si la Cour d’Appel de Bruxelles en a décidé autrement. “La réponse de Francken est incompréhensible et illégale”, a regretté l’avocate de la famille.

Le feuilleton continue pour la famille syrienne qui espère avoir l’asile en Belgique. Elle a peut-être cru à une “happy end” avec la décision de la Cour d’appel de Bruxelles mercredi: celle-ci a décidé de confirmer l’avis du Conseil du contentieux des étrangers et cette famille qui souhaite fuir Alep doit se voir délivrer des visas ou des laissez-passer par la Belgique. Dans le cas contraire, la Belgique doit verser 4.000 euros par jour de retard à cette famille (1.000€ pour chaque membre). Sauf que Theo Francken (N-VA) n’est pas de cet avis.

“Je soutiens Theo”

“Ce visa ne sera pas délivré”, a-t-il déclaré à la Chambre ce jeudi. Pour lui, accorder des visas à cette famille créerait “un précédant dangereux” et faire “perdre le contrôle de ses frontières à la Belgique”. “Cela menace de déclencher un afflux devant nos consulats à Beyrouth et Ankara. Ça, je ne le veux pas”, a expliqué le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration.

Il a précisé: “Le combat durera aussi longtemps que cela est nécessaire”. Et tant pis pour les 4.000 euros par jour à verser à la famille: il espère bien esquiver cela et utilisera toutes les voies légales pour. Une décision soutenue par son parti, la N-VA, qui a lancé le hashtag #IkSteunTheo (je soutiens Theo) sur Twitter.

“Il se met au-dessus de la loi”

Du côté de l’avocate de la famille, c’est la consternation. “La réponse de Francken est incompréhensible et illégale”, a commenté Mieke Van den Broeck sur la VRT. “Les décisions judiciaires sont applicables par tout le monde, par vous, par moi et aussi par Theo Francken. Il se met au-dessus des autres, au-dessus de la loi, cela est inacceptable.”

Articles sponsorisés