L’arrivée du Père Fouettard a encore dégénéré aux Pays-Bas: des dizaines de manifestants ont été arrêtés

L’arrivée du Père Fouettard a encore dégénéré aux Pays-Bas: des dizaines de manifestants ont été arrêtés

Des dizaines de manifestants ont été arrêtées ce samedi dans le port de Maassluis, aux Pays-Bas. Ils ne manifestaient non pas contre l’arrivée de Saint-Nicolas, ce vieux barbu sympathique, mais à propos du polémique Père Fouettard. Ce Zwarte Piet est généralement un blanc déguisé en noir: l’extrême-droite aime ça, les progressistes non.

La célébration de l’arrivée de Saint-Nicolas est un événement majeur aux Pays-Bas. Chaque année, des milliers de gens viennent accueillir ce saint barbu qui, prétendument, débarque d’Espagne sur son cheval. Cette année, de nombreuses familles étaient ainsi réunies sur les quais du port de Massluis.

Et à leur côtés, on trouvait des manifestants pour et contre… le Père Fouettard, soit le Zwarte Piet qui accompagne Saint-Nicolas. Plusieurs dizaines d’entre eux ont été arrêtées. L’un deux portaient même un grand couteau, a noté l’agence American Press (AP).

Tradition…

Plusieurs visions s’affrontent sur cette histoire. Pour certains, le Père Fouettard ne serait qu’un individu effrayant dont le corps serait recouvert de suie. Mais pour d’autres, il représente un Maure venu d’Espagne, soit un homme à la couleur de peau noire.

Et c’est là que ça frite. Pour les progressiste, cette représentation est raciste. Elle associe les stéréotypes que les esclavagistes portaient sur l’homme noir il y a quelques siècles. C’est pour cette raison qu’ils étaient aujourd’hui plusieurs à attendre l’arrivée de Saint-Nicolas à Massluis. Ils demandaient à ce que cette tradition soit modifiée. “Écoutez les voix des Noirs. Ne faites plus de blackface (visage en noir, ndlr)” pouvait-on lire sur leurs bannières.

… ou racisme?

Du côté de l’extrême-droite, par contre, c’est le contraire. Ils étaient environ une vingtaine aujourd’hui à manifester. Sur leur banderole, on pouvait lire: “nous n’avons pas honte du Zwarte Piet.” L’un d’eux, John Morren, a déclaré à AP qu’il défendait une tradition hollandaise: “nous manifestons pour la préservation d’une fête d’enfants.”

Pour rappel, le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations-Unies a, dans les années précédentes, appelé les Pays-Bas à rénover leur tradition de Saint-Nicolas et du Zwarte Piet. “Le personnage de Black Pete est parfois représenté d’une manière qui reflète les stéréotypes négatifs des personnes d’ascendance africaine et est connu par beaucoup de personnes d’ascendance africaine comme un vestige de l’esclavage,” avait écrit le Comité.

Articles sponsorisés