La question qui mérite une réponse: pourquoi Pokémon s’appelle Pokémon?

La question qui mérite une réponse: pourquoi Pokémon s’appelle Pokémon?

Même tes grands-parents connaissent le mot Pokémon. Les petits monstres se sont bâtis une renommée planétaire depuis les années 90. Pourtant, un mystère demeure intact: l’origine du mot “Pokémon”. Si tu t’es déjà demandé d’où venait ce nom, voici l’explication. 

On est prêt à parier n’importe quoi que tu connais par coeur le générique de la première saison de Pokémon (les génériques suivants sont tous nuls, on est d’accord). D’ailleurs, tu as peut-être passé ton enfance sur Pokémon Or ou Pokémon Rouge, le dos courbé et les yeux qui piquent devant ton Gameboy (partons du postulat qu’il s’agit d’un nom masculin). Tes connaissances “Pokémonesque” sont peut-être remarquables mais il y a sans doute quelque chose dont tu ignores: d’où vient le nom “Pokémon”.

Conséquence du succès

Lors de la sortie du tout premier jeu au Japon en 1996, on ne parlait pas de Pokémon mais de Poketto Monsutā (ポケットモンスタ). Au pays du Soleil levant, le succès est instantané: 10 millions d’exemplaires vendus seulement au Japon. En 1998, les petits monstres de Nintendo s’exportent aux États-Unis et en Europe. Il faut donc changer de nom pour qu’il soit plus facile à prononcer dans les autres pays du monde. Poketto Monsutā devient alors Pokémon.

Si cette appellation définitive n’a pas vraiment de sens, le nom d’origine lui en avait. En fait Poketto Monsutā se traduit littéralement par “monstres de poche”, ce qui correspond parfaitement au concept de la série: attraper des monstres dans des pokéballs pour ensuite les ranger dans sa poche. Et voilà, la prochaine fois que tu mettras les mains sur un jeu Pokémon, tu sauras pourquoi ils s’appellent comme ça.

Articles sponsorisés